Korité 2015-Gambie : Yaya Jammeh annonce de nouvelles exécutions

Le Président Gambien Yaya Jammeh a annoncé samedi que tous les condamnés à mort dans son pays seront bientôt exécutés. Comme en 2012 avant l’exécution des neuf prisonniers dont les sénégalais Tabara Samb et Djibril Bâ, Yaya Jammeh l’a fait savoir aux imams et autres chefs coutumiers à l’occasion de la fête de la Korité célébrée vendredi 17 juillet en Gambie.



L’annonce des prochaines exécutions fait tremblée tout Banjul où les paroles de Jammeh annonçant en août 2012 aux mêmes imams et lors de la même occasion qu’il va faire tuer des prisonniers, résonne encore dans les mémoires. « Bilahi wallahi tallahi », a juré Jammeh, avant d’ajouter : « je vais les faire tuer ou je mangerai du porc ». Trois semaines après, neufs prisonniers dont nos compatriotes furent exécutées par injection létale sur ordre de Yaya Jammeh qui disait vouloir prouver qu’il est décidé à mettre fin aux crimes de sang en Gambie.
 Cette année encore, selon nos confrères du journal « Enquête », l’autocrate gambien évoque une recrudescence de cas d’homicides dans son pays. « Pendant le ramadan, quelqu’un a enterré son bébé vivant. Dans la région du Upper River, quelqu’un a menacé de mort un homme et a fini par le tuer trois jours avant le ramadan », a ajouté Jammeh. « Si je conduis un véhicule sur la route et que quelqu’un décide de traverser  au péril de sa vie et que mon véhicule le heurte occasionnant sa mort, suis-je celui qui là tué ou n’est ce pas plutôt lui qui s’est donné la mort ? », s’est interrogé Jammeh face aux imams.

L’annonce de Jammeh de faire exécuter d’autres prisonniers doit inquiéter la communauté internationale et plus spécialement les autorités Sénégalaises dont les ressortissants Saliou Niang originaire de Saint-Louis et Abdourahmane Baldé de Tambacounda sont dans le couloir de la mort de la prison Mile Two de Banjul depuis respectivement 8 et 19 ans. 


Lundi 20 Juillet 2015 - 15:59



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter