Koweït : des législatives, les sixièmes en sept ans, placées sous le signe de l'abstention

On vote au Koweït ce samedi 27 juillet 2013. Des élections législatives, les sixièmes en sept ans. Le petit émirat du Golfe est secoué par des crises politiques à répétition. A chaque fois les parlements successifs ont été dissous par le gouvernement ou alors le vote invalidé par la Cour constitutionnelle, comme celui de décembre dernier. Le scrutin, ce samedi devrait être marqué par une forte abstention.



Préparation d'une salle de vote pour les sixièmes élections législatives en sept ans du Koweït, qui débute aujourd'hui 27 juillet 2013. AFP PHOTO/
Préparation d'une salle de vote pour les sixièmes élections législatives en sept ans du Koweït, qui débute aujourd'hui 27 juillet 2013. AFP PHOTO/
A travers l’abstention les Koweitiens comptent exprimer leur ras-le-bol. La population de ce riche pays du Golfe, déçue par ses dirigeants veut sanctionner pouvoir et opposition.
A l’issu de ce scrutin un nouveau Parlement sera très certainement formé mais il y a très peu de chance de voir la crise politique résolue.
Un amendement de l'émir responsable de l'instabilité
Cette instabilité a été causée par l’émir du Koweit en personne. L’année dernière, cheikh Sabah al-Ahmad al-Sabah avait ordonné la dissolution du parlement début octobre et demandé dans la foulée à son gouvernement d’amender la loi électorale.
Son objectif : établir un nouveau découpage favorable à son propre camp puis organiser des élections législatives sur mesure desquelles ses partisans sortiraient grands vainqueurs.
Cet amendement lui a valu les foudres de l’opposition qui a lancé des appels à manifester contre la dynastie des al-Sabah. Cette famille règne sur le Koweït depuis deux siècles et demi et ne semble pas prête à partager le pouvoir.

Source : Rfi.fr

Dépéche

Samedi 27 Juillet 2013 - 12:08



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter