L’AIBD enterre LSS : « Un wax waxete aéroportuaire » de Macky Sall peaufiné par Oumar Gueye (exclusivité)

L’affaire risque de faire grand bruit. Il est crée un Comité de transfert de l’ensemble des activités de l’Aéroport International Léopold Sédar SENGHOR (LSS) à l’Aéroport International Blaise DIAGNE (AIBD). Le Comité constitue un organe technique chargé de réfléchir sur les modalités pratiques de transfert des Activités de l’AILSS à L’AIBD et d’accompagner l’état dans ledit processus et a pour mission de faire des propositions concrètes à l’état sur les options, le planning et les actions à mener dans le cadre dudit transfert.



A ce titre, il est chargé : d’arrêter les différents schémas de transfert ; de fixer les modalités de transfert ; d’arrêter le chronogramme à mettre en place dans le cadre du transfert et de réfléchir sur le devenir du site de l’actuel AILSS. Présidé par le ministère du Tourisme et des Transports aériens aux côtés des représentants du ministère de l’Intérieur,  de l’Economie et des Finances et des Forces Armées, le Comité peut s’adjoindre toutes les personnes dont les compétences sont requises pour l’assister dans l’exécution de ses missions.
 
Le Secrétariat du comité est assuré par le Direction Générale de l’AIBD sa et le Comité de transfert note l’arrêté signé par le ministre du Tourisme et des Transports aériens, Oumar Gueye, se réunit une fois par mois sur convocation de son Président, et à chaque fois que de besoin, et veille à l’exécution des mesures arrêtées. C’est par procès-verbaux que les services du ministre Oumar Gueye seront saisis à l’issue des réunions. Ce, pour retracer les principales décisions retenues.
 
Une tournure qui sonne comme une reculade du chef de l’Etat, Macky Sall lui-même
 
Dans un entretien avec le quotidien national « le Soleil » du 03 février 2014, le Directeur Général de l’Aéroport International Blaise Diagne (AIDB) de Ndiass affirmait qu’ « c’est clair ! Avec  l’ouverture de l’aéroport Blaise Diagne, il n’y aura plus de vols commerciaux à l’Aéroport Léopold Sédar Senghor où la situation est déjà alambiquée ». Abdoulaye Mbodji expliquait aussi parlant des travaux du nouvel aéroport qu’il y aura sur place « la construction des bâtiments administratifs où toutes les sociétés de la plateforme de l’aéroport de Dakar devront déménager. »

Une inquiétude alors balayée d’un revers de main par le président du Conseil d’Orientation de l’Agence des Aéroports du Sénégal (ADS). « Le chef de l’Etat dit qu’il ne mettra jamais fin aux ADS et que l’aéroport de Dakar ne sera pas fermé »,  El Hadji Malick Sarr qui rapportait ces confidences aux agents lors de la fête organisée à l’honneur des retraités de l’Agence tout en demandant aux agents de relever les défis pour hisser le  système aéroportuaire du Sénégal à la hauteur des ambitions du président Macky Sall.
 
 Pour l’heure Oumar Gueye semble déterminé puisque le Secrétaire général du Ministère du Tourisme et des Transports aériens est chargé de l’exécution du présent arrêté sonnant la mise en place du comité de transfert des activités qui sera publié partout ou besoin sera.
 


Le ministre Omar Gueye
Le ministre Omar Gueye
Les membres du comité de transfert des activités de LSS à l’AIBD :
 
-          Le représentant du Ministère du Tourisme et des Transports aériens ;
-          Le représentant du Ministère de l’intérieur ;
-          Le représentant du Ministère de l’économie et des finances ;
-          Le représentant du Ministère des Forces Armées ;
-          Le Directeur Général de l’Agence Nationale de l’Aviation Civile et de la Météorologie (ANACIM) ou son représentant ;
-          Le Directeur Général de l’Agence des « Aéroports du Sénégal » (ADS) ou son représentant ;
-          Le Secrétaire Général de la Haute Autorité de l’Aéroport International Léopold Sédar SENGHOR (HAALSS) ou son représentant ;
-          Le Directeur Général de l’Agence pour la Sécurité de la Navigation Aérienne en Afrique et à Madagascar (ASECNA) ou son représentant ;
-          Le Directeur Général de l’AIBD ou son représentant ;
-          Le Directeur Général de Sénégal AIRLINES  (SAL) ou son représentant ;
-          l’Union des Prestataires et Opérateurs de l’Aéroport Senghor (UPOAS) ou son représentant ;
-          Le Board of Airline representatives (BAR);
-          Le Syndicat Unique des Travailleurs du Transport Aérien et des Activités Annexes du Sénégal (SUTTAAAS).
 
Des responsables syndicaux qui soupçonnent le ministre Omar Gueye et d’autres personnes de la plateforme aéroportuaire d’être derrière ce transfert font face à la presse ce jeudi à 11heures à l’aéroport de Dakar.
 

Dié BA

Mercredi 19 Février 2014 - 18:53



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter