L’Afrique perd 20 milliards de dollars par an sur la pêche et l’exploitation forestière

Les pays africains sub-saharienne perdent environ 20 milliards de dollars par an dans la pêche et l'exploitation forestière illégale, selon un rapport de l'Africa Progress Panel, un groupe de réflexion présidé par Kofi Annan, l'ancien secrétaire général des Nations unies.

La pression sur les ressources halieutiques et forestières de l'Afrique augmente à mesure que la demande des marchés émergents augmente, conduisant à des prix mondiaux plus élevés.



L’Afrique perd 20 milliards de dollars par an sur la pêche et l’exploitation forestière

Dans son rapport publié jeudi, le groupe a déclaré que les activités illicites ont des parallèles avec les conséquences néfastes de l'évasion fiscale et la perte de revenus par le biais de grandes concessions minières en Afrique qu'il a dénoncé l'an dernier.
"Dans chaque cas, les ressources qui devraient être utilisées pour l'investissement en Afrique sont pillées par les activités des élites locales et aux investisseurs étrangers", a déclaré le rapport.
"Les conséquences sociales, économiques et humaines sont dévastateurs", a ajouté.
L'Africa Progress Panel comprend à son bord Michel Camdessus, l'ancien directeur général du FMI;Olusegun Obasanjo, l'ancien président du Nigeria; et Tidjane Thiam, directeur général de Prudential, l'assureur britannique.
M. Annan a déclaré que «quelques corrompus» ont été amassant "fortune personnelle" sur le dos de la pêche et l'exploitation forestière illégale. "Si ces problèmes ne sont pas résolus, nous semons les graines d'une récolte amère", a déclaré l'ancien chef de l'ONU.
La côte africaine contient certaines des zones de pêche de l'océan mieux garnies du monde. En particulier, les côtes de la Mauritanie, la Namibie et le Mozambique sont un aimant pour les flottes mondiales. Le rapport indique que des estimations crédibles suggèrent que la plupart de l'activité illégale pourrait être "tracés aux navires en provenance d'Asie est et la Russie".
Les experts disent que la menace pour les eaux africaines a augmenté au cours des deux dernières années en raison de deux nouvelles tendances: les prix mondiaux de poissons ont bondi à des sommets de tous les temps que l'appétit croissant de la Chine pour les espèces haut de gamme - de thon à huîtres - se heurte à une diminution des captures ; et les politiques de conservation dans les Amériques et en Europe.
Seuls pays ouest-africains pourraient perdre plus de 1 milliard de dollars par an, selon le rapport, ce qui suggère que le montant pour l'ensemble du continent serait beaucoup plus élevé.
"Ces chiffres sous-estiment les coûts sociaux, économiques et environnementaux réels de la surpêche.Contrairement aux secteurs miniers et pétroliers, de la pêche représentent une source essentielle de l'emploi, le commerce et la sécurité alimentaire et nutritionnelle ", indique le rapport.
Le Groupe estime que les pays africains perdent aussi autour de 17 milliards de dollars par an à partir de l'exploitation forestière illégale. Le commerce illicite du bois contribue à la déforestation de la forêt tropicale du Congo bassin, de la deuxième du monde après l'Amazonie.
Les entreprises chinoises sont de plus en plus jouer un rôle dans l'exploitation forestière illégale et le panneau averti qu '«aucun cadre multilatéral sur la gestion durable des forêts en Afrique aura de crédibilité que si la Chine est impliquée".
Le groupe, qui ces dernières années a suscité un vif débat en Afrique, a recommandé la région à adopter des politiques de substitution aux importations dans l'agriculture comme un moyen de réduire sa 35 milliards de dollars par an d'achat alimentaire de projet de loi à l'étranger.
Certains pays - tels que le Nigeria, la plus grande économie du continent - ont déjà imposé des droits de douane lourdes sur les importations alimentaires, mais la politique reste controversé avec des experts en disant cela pourrait endommager la sécurité alimentaire.
 


FinancialTime

Jeudi 8 Mai 2014 - 13:31



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter