«L’Ambassade du Canada finance officiellement des associations sénégalaises d’homosexuels et de lesbiennes», Jamra et Mbañ Gacce



«L’Ambassade du Canada finance officiellement des associations sénégalaises d’homosexuels et de lesbiennes», Jamra et Mbañ Gacce
L’Organisation islamique JAMRA et l’Observatoire de Veille et défense des Valeurs Culturelles et Religieuses Mbañ Gacce de dire qu’ «ils disposaient de l’information, depuis deux (2) mois déjà (comme en atteste ce mail en anglais ci-joint, estampillé "Confidentiel", qu’un de nos contacts nous avait fait parvenir, depuis le 31 octobre dernier). Nous étions à un mois du Sommet de la Francophonie, auquel le Canada, en tant qu’Etat membre, devait participer. Evitant que des contempteurs nous brandissent le qualificatif de «Trouble-fête», qui nous colle indécrottablement à la peau, nous l’avions volontairement et provisoirement mis sous le coude.


Mais puisque l’Ambassade du Canada vient hardiment de passer aux actes, nous estimons que «Wakh diotna» (il est temps de briser le silence) !». «Une nouvelle preuve de l’inadmissible paternalisme culturel de certains pays occidentaux vient de nous être à nouveau administrée !», dénoncent ces organisations qui poursuivent dans un document parvenu à Pressafrik.com. «Pourtant, lors du passage du Sénégal devant le fameux "jury" de la Commission des droits-de-l’Homme de l’ONU, le 21 octobre 2013, à Genève, les émissaires du Président Macky Sall avait courageusement et dignement tenu tête à un cartel de pays occidentaux (Grande-Bretagne, Pays-Bas, Allemagne, Belgique, Canada…), qui sommait quasiment notre pays d’abroger l’article 319 de notre Code pénal, réprimant les unions contre-natures, reflétant ainsi la volonté de l’écrasante majorité des croyants sénégalais, musulmans et chrétiens confondus, dont les Religions révélées rejettent catégoriquement les déviances sexuelles».


Ce, «après que le Chef de l’Etat fut monté au créneau, le 27 juin de la même année, en signifiant, dans le blanc de l’œil, au chef de la plus grande puissance économique, technologique et militaire du monde, Barak Obama, que «l’ancrage de notre pays dans ses valeurs culturelles et religieuses ne s’accommode pas d’une dépénalisation de l’homosexualité. Mais voilà que le Canada, défenseur invétéré des Lgbt (lesbiennes, gays, bisexués, et transsexués), ne semble pas avoir dit son dernier mot, en entreprenant ouvertement de joindre l’acte à la parole, par des propositions officielles de financements aux structures sénégalaises de défense des Lgbt ! », tancent Jamra et Mbañ Gacce qui sont loin d’en avoir fini.


Car disent-ils: «faisant l’objet de huit (8) «fatwa» dans le texte sacré de référence des 95% de musulmans sénégalais (le Saint-Coran) ; fermement bannies par les Textes bibliques ("Tu ne coucheras point avec un homme comme on couche avec une femme, c’est une abomination" - Levitique 18,22) ; et condamnées par l’article 319 du Code pénal, que le peuple sénégalais s’est souverainement choisi, à travers ses institutions législatives (à l’instar de la France, qui condamne dans son Code civil "notre" polygamie), un mépris culturel ne peut être plus saillant que celui dont le Canada vient de faire preuve, en voulant faire table-rase de tout cela ! Qui plus est sur le sol d’un pays souverain ! ».

 
Et «face à cette nouvelle agression de nos valeurs culturelles et religieuses », l’Organisation islamique JAMRA et la trentaine d’organisation sociales regroupées dans l’Observatoire de Veille et de défense des valeurs culturelles et religieuses, "Mbañ Gacce", «estiment par conséquent devoir reprendre leurs tournées de sensibilisation auprès des Cités religieuses du pays, en cette veille de Maouloud, sur ce nouveau danger rampant, qui risque de mettre en péril la stabilité sociale du Sénégal, du fait de manœuvres de lobbies sans scrupules, déterminés à imposer à notre pays “l’universalisalité“ d’un appendice sous-culturel, dont le peuple sénégalais n’a jamais affirmé aussi fortement qu’il n’en voulait pas ! ». 


Vendredi 19 Décembre 2014 - 13:01



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter