L'École Centrale Casablanca : avec une vocation panafricaine, elle tourne vers le Sénégal, Cameroun, Gabon et Côte d'Ivoire



L'École Centrale Casablanca : avec une vocation panafricaine, elle tourne vers le Sénégal, Cameroun, Gabon et Côte d'Ivoire
L'École Centrale Paris ouvre en 2015 au Maroc « Centrale Casablanca », une École d'ingénieur de haut niveau à vocation panafricaine. C'est dans ce cadre, que la direction de cette institution pédagogique compte, visiter en mars les principales universités du Sénégal, Cameroun, Gabon et Côte d'Ivoire.

Ainsi, des discussions seront-elles menées sur les modalités possibles de partenariats. Selon la direction de cette école, des inscriptions au concours d'entrée sont ouvertes jusqu'au 27 avril 2015 aux étudiants en Licence de Mathématiques, Physique et Mécanique.

A l'occasion de cette visite, M. Gilles GLEYZE, directeur adjoint de l'Ecole Centrale Casablanca, donnera une conférence sur « Le développement de l'Ecole Centrale Paris en Afrique et la création de Centrale Casablanca ».
Selon la direction, les cursus s'inspireront directement de ceux de l'École parisienne ; ainsi que le contenu pédagogique, qui visera à former des ingénieurs dotés de compétences transverses, pluridisciplinaires et qui auront également fortement développé leurs compétences comportementales personnelles.

La vocation de Centrale Casablanca est ainsi de former des dirigeants à culture scientifique, conscients des enjeux du développement de l'Afrique et engagés dans l'avenir du continent. Ce faisant, cette École affiche une ambition panafricaine forte et vise à répondre aux besoins en dirigeants de ce continent en plein essor économique. « Elle souhaite établir des liens avec des universités africaines de premier plan en Sciences de l'Ingénieur, pour créer des partenariats tournant autour de la mobilité étudiante, la rencontre de professeurs, les échanges sur les pratiques pédagogiques » soutiennent les initiateurs.
 


Mercredi 4 Mars 2015 - 14:00



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter