L'OIAC espère avoir terminé de neutraliser l'arsenal chimique syrien d'ici la fin du mois

Plus des deux tiers des sites chimiques syriens ont déjà été inspectés. Dans une bonne partie d'entre eux, des opérations de destruction ont été entamées. C'est ce qu'a annoncé l'Organisation internationale pour l'interdiction des armes chimiques (OIAC) dont les inspecteurs sont sur place, en Syrie.



Les inspecteurs de l'OIAC à l'entraînement à Wildflecken en Allemagne peu avant leur déploiement en Syrie. REUTERS/Kai Pfaffenbach
Les inspecteurs de l'OIAC à l'entraînement à Wildflecken en Allemagne peu avant leur déploiement en Syrie. REUTERS/Kai Pfaffenbach
Sur le terrain, les inspecteurs et les agents de l'OIAC vérifient les installations liées au programme d'armes chimiques syrien. Ils veillent à la « destruction irréversible » de ces sites de production ainsi que celle des « équipements spéciaux pour remplir les munitions ou pour mixer les précurseurs pour obtenir les agents chimiques », explique Jean-Pascal Zanders, expert en désarmement.
 
L'objectif est de neutraliser dans un délai très court les capacités syriennes de mener une guerre chimique. Les experts de l'OIAC se donnent jusqu'à la fin du mois d'octobre pour finaliser la mission.
 
« Maintenant, la responsabilité pour la destruction des armes chimiques dépend de la communauté internationale », rappelle Jean-Pascal Zanders. En effet, la mission de l'OIAC se limite à la neutralisation des moyens de production et d'utilisation : il faudra ensuite décider du sort des importants stocks de produits existant déjà.

Source : Rfi.fr
 

Dépéche

Jeudi 24 Octobre 2013 - 16:20



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter