L’UMS condamne Moustapha Diop qui les traite "de petits magistrats de rien du tout "



«Dans leurs livraisons du mardi 9 juin 2015, le journal « Le Quotidien », et le site d’information « Seneweb.com » ont rapporté qu’au cours d’une mission d’audit de la Chambre des entreprises publiques de la Cour des comptes auprès du Fonds de promotion de l’entreprenariat féminin, Monsieur Moustapha DIOP, Ministre délégué auprès du Ministre de la Femme, de l'Enfant et de la Famille, chargé de la Microfinance et de l'Economie solidaire, a tenu des propos injurieux à l’endroit des magistrats de cette chambre les traitant de « petits magistrats de rien du tout ».


Et en qualifiant la Cour des comptes de « Cour de règlement des comptes », dénonce l’Union des Magistrats du Sénégal (UMS) qui indique que «le Bureau exécutif a pris l’attache du Président du Comité de juridiction de la Cour des comptes qui a confirmé la véracité des informations rapportées par ces médias ». 


Le Bureau exécutif de l’UMS condamne fermement ces propos outrageants, graves et profondément irresponsables d’un Ministre de la République qui, vraisemblablement, ignore les règles les plus élémentaires de l’Administration et de la courtoisie » et demande «en outre à Monsieur le Président de la République, Président du Conseil Supérieur de la Cour des comptes, au vu de l’incurie de Monsieur DIOP, caractéristique de son ignorance des règles élémentaires de fonctionnement d’un Etat de droit, de constater l’incapacité manifeste de ce dernier à occuper d’aussi hautes fonctions.


Et d’en tirer toutes les conséquences ». Dans un communiqué parvenu à Pressafrik.com, l’UMS se réserve «le droit de soutenir toute action judiciaire que les collègues de la Cour des comptes estimeront devoir intenter à l’encontre de monsieur Moustapha DIOP».



Mercredi 10 Juin 2015 - 04:01



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter