L'inculture de certains artistes: un danger qui menace notre pays



 « La culture est à la base de tout. C’est tout ce qui restera à quelqu’un quand il aura tout perdu », disait l’autre. L’artiste est par essence un vecteur des valeurs culturelles dont il doit se confondre pour jouer pleinement son rôle dans la société. Car il a la mission de promouvoir et de protéger ces valeurs à l’aide de son art, d’où le nom d’homme de culture. Ainsi, depuis que le Sénégal est le Sénégal, de valeureux hommes de cultures se sont engagés dans cette mission qui élève notre pays au panthéon des nations culturellement civilisées.

’est ainsi que beaucoup d’entre eux ont été connus, reconnus et récompensés pour ce qu’ils ont fait dans ce domaine au présent et dans le passé. Le monde culturel se souviendra toujours de Doudou Ndiaye Coumba Rose, l’un des pionniers dans le domaine de la batterie qui à travers sa magie des sabars a fait admirer la culture sénégalaise au reste du globe. Il a su briller sans déraper malgré son outil sensible à la déviance et à la provocation. Il mérite tous les honneurs, car ayant réussi à léguer à la postérité un héritage sans fissure.

D’autres comme Youssou Ndour, Baba Maal, Ismaïl Lo ont, à travers leur art, vendu une bonne image de notre pays au reste du monde sans céder à la tentation du mal susceptible de modifier nos mœurs culturelles. Sachant que ce n’est pas  évident de relever le défi que les précurseurs ont réussi, des jeunes artistes promus et fabriqués de toute part et de toute pièce par des médias «claniques» veulent chercher le raccourci en nous présentant des contre modèles extravagants. C’est aberrant !
 
Le malheur est que certains jeunes n’hésitent pas à faire de même pour être en harmonie avec la «tendance actuelle» ce qui est dégoûtant pour ne pas dire dangereux! Pourtant ce n’est pas en s’organisant en tant que collectif qu’on parviendrait à les combattre. Au contraire c’est en les isolant, snobant sans les intégrer qu’on pourra réussir à les affaiblir.
 

Ndiaye Omar

Jeudi 21 Janvier 2016 - 11:18



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter