LETTRE OUVERTE - Rewmi Thiès Est alerte Idy du «danger qui guette la jeunesse du parti»

A en croire le premier vice-Coordonnateur chargé de la vie politique des jeunes de Rewmi Thiès Est, Aly Nguer Faye, Idrissa Seck a du souci à se faire. Dans une lettre adressée au président de la formation Orange, Aly Nguer Faye parle des «malaises qui gangrènent le fonctionnement de la jeunesse rewmiste». Alertant Idy «du danger qui guette la jeunesse» de son parti, il ne rate pas Thierno Bocoum. Lisez la lettre lue par Pressafrik.com.



LETTRE OUVERTE - Rewmi Thiès Est alerte Idy du «danger qui guette la jeunesse du parti»
Monsieur le Président Idrissa Seck,
Je vous écris pour vous alerter du danger qui guette la jeunesse de notre parti car, il est de notre devoir de vous dire la vérité et les critiques qui nous parviennent des jeunes militants et de la masse en général.

Je sais que certains me diront que je n’ai pas le droit d’exposer les malaises qui gangrènent le fonctionnement de la jeunesse rewmiste en public, d’autres me diront, que je devais passer par la hiérarchie.

A eux je répondrai en prenant exemple sur vous, car lorsque les choses ne marchent pas, et qu’on ne vous a pas offert ni la possibilité ni le cadre d’échange et de proposition, vous aviez toujours pris toutes vos responsabilités pour le dénoncer.
Monsieur Thierno Bocoum ne travaille pas Monsieur le Président.

En sa qualité de responsable national des jeunes de Rewmi, il est temps de l’interpeller sur le bilan catastrophique de son mandat et je veux aussi poser le débat sur la pertinence d’avoir uniquement un responsable des jeunes pour le Rewmi.

Nous voulons un mouvement jeune fort et représentatif du territoire national, une jeunesse structurée à la base pour une maitrise de notre électorat, et pour la conquête, de ceux qui ne sont pas encore convaincus par le Président Idrissa SECK et le Rewmi avant 2019
-              Constat est fait, qu’actuellement il n’y a pas cette dynamique de jeunesse.
-              Constat est fait, que nous nous sommes enfermés dans cette hyper communication médiatique qui ne fait pas écho dans l’oreille des sénégalais.

-              Constat est fait, que Mr Bocoum a opté pour la promotion de l’illusion radiophonique et télévisuelle de la jeunesse en lieu et place de la politique d’organisation de formation de structuration et de mise en place de bureau légitime et légal dans chaque département à travers tout le Sénégal, un appareil politique jeune, capable d’impulser et de propulser le parti.

-              Constat est fait, qu’entre les présidentielles de 2012, les locales de 2014  et le referendum de 2016, la jeunesse de REWMI sous Mr Bocoum, à Dakar et à l’intérieur du Sénégal est essaimée, nous ne savons pas : qui est qui, Qui représente quoi, qui doit faire quoi
Mr Bocoum, s’occupe à parfaire, son propre image d’homme politique, comme si, il préparait l’après, Idrissa Seck.

Il préfère exceller dans les réseaux sociaux en se faisant remarqué par un manque d’humilité qui indigne tout partisan et militant jeune, on le voit rouler à contre- courant du vécu quotidien de la jeunesse sénégalaise, une jeunesse désabusée, soucieux de son avenir, ou 80% d’entre eux, sont  au chômage, une jeunesse pour qui, poser en photo en France comme le fait Mr Bocoum, se filmer a New York  comme le fait Mr Bocoum est un grand rêve, une jeunesse pour qui, poser en photo à Casablanca comme le fait encore Mr Bocoum, c’est uniquement pour emprunter la route du désespoir et de la mort (barca ou bar sakk).

-              Tenant compte de son bilan désastreux en tant que responsable des jeunes de rewmi
-              tenant compte de sa déconnection manifeste par rapport aux réalités des jeunes sénégalais,
-              Tenant compte des conseils que vous nous aviez prodigué : qu’en tout état de cause
-              « soyez libres, soyez responsables et soyez véridiques »
Je prends la responsabilité entière de vous demander de rappeler à l’ordre Monsieur Thierno Bocoum pour qu’il soit très objectif, qu’il ait le sens de la réalité et ne pas se laisser séduire par des rêves. 
De mettre en place un Conseil National des Jeunesses Rewmistes CNJR très représentatif du territoire sénégalais et capable de mener des activités d’animation, de propagande, politique pour une adhésion en masse des jeunes aux idéaux de notre parti.

Monsieur Le Président du parti REWMI, tout en espérant que ma requête emportera votre agrément, je vous félicite pour l’adhésion du parti à la coalition Wattu Sénégal, et vous encourage à aller dans le sens d’un élargissement de cette dernière à d’autres membres désireux.
 
Aly Nguer Faye
1er vice Coordonateur chargé de la vie politique
 des jeunes de Rewmi Thiès Est


Lundi 19 Septembre 2016 - 15:48



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter