La Premier League, nouveau terrain de jeu pour Sénégalais

La Premier League a pris un accent très sénégalais cette saison. Sept Lions de la Teranga évoluent outre-Manche et, à l’image de Diafra Sakho, tous font régulièrement trembler les filets. Une belle revanche alors qu’El Hadji Diouf et ses compatriotes n’ont jusqu’à présent pas marqué l’histoire du championnat anglais.



Les Lions de la Teranga ont une nouvelle tanière. Et celle-ci se trouve… outre-Manche. Entre les "habitués" Mohamed Diamé (passé de West Ham à Hull City cet été), Papiss Cissé (Newcastle), Armand Traoré (QPR), le retour du revanchard Mame Biram Diouf (Stoke City, qui n’a jamais eu sa chance à MU) et l’arrivée des petits nouveaux Sadio Mané (Southampton), Cheikhou Kouyaté et Diafra Sakho (West Ham), ils sont sept Sénégalais à évoluer cette saison en Premier League. Et ce malgré le départ de Demba Ba au Besiktas.
Rarement le pays des Lions de la Teranga aura disposé d’autant d’ambassadeurs au pays de Sa Majesté, même si 28 Sénégalais  ont évolué en Premier League depuis 1992. Au-delà du nombre, ce sont les performances des compatriotes de Diafra Sakho, 4e au classement des buteurs avec cinq réalisations, qui frappent. En atteste la multitude de buts qu’ils ont inscrits.

Les Lions de la Teranga sortent les griffes
Muets lors des deux premières journées, les Lions de la Teranga font depuis trembler les filets de Premier League. Ils ont marqué au moins un but lors de chaque journée et jusqu'à cinq lors de la 5e levée ! Soit 15,6% de l'ensemble des buts de la journée.
Si l’anonyme Ali Dia a ouvert la voie en 1996 en devenant le premier Sénégalais à rejoindre la Premier League, il a fallu attendre l’épopée des Lions de la Teranga au Mondial 2002 pour voir l’Angleterre ouvrir ses portes au Sénégal. Aliou Cissé, El Hadji Diouf, Ferdinand Coly, Salif Diao, Papa Bouba Diop, Khailou Fadiga, Henri Camara : tous ont rejoint la Premier League entre 2002 et 2004. Sans marquer les esprits. Sinon dans le mauvais sens du terme.

"Diouf et Diao ? Une catastrophe"
Dans son autobiographie, Jamie Carragher, légende à Anfield, livrera ses sentiments sur deux Sénégalais qu’il a côtoyés à Liverpool : "Si El-Hadji Diouf était une déception, Salif Diao était une catastrophe. Il ne savait pas faire de passes, était limite quand il taclait et ne marquait jamais. Et ça, c’étaient plutôt ses qualités !"
Dur… Il faudra ensuite attendre 2011 pour voir des Sénégalais se distinguer en Premier League. Transféré à West Ham en janvier 2011, Demba Ba débute sur les chapeaux de roue (8 buts en 14 matches). Il enchaîne avec 29 réalisations sous les couleurs de Newcastle en un an et demi. Avant de prendre la direction de Chelsea où il ne s’imposera jamais.

Demba Ba et Papiss Cissé, les feux de paille
Alors qu’il évolue encore chez les Magpies, il est rejoint en janvier 2012 par son compatriote Papiss Cissé, auteur de 11 buts lors de ses 10 premiers matches, avec qui il forme une redoutable paire d’attaque. Mais, à l’instar de Demba Ba, Papiss Cissé déchante ensuite entre polémique avec un sponsor  etl’affaire du casino.
Cette saison, l’ancien Messin semble renaître de ses cendres. Pour lui comme pour ses six compatriotes présents en Premier League, l’objectif est le même : devenir le premier Sénégalais à confirmer enfin dans le championnat anglais !
 

Afrikfoot

Lundi 27 Octobre 2014 - 14:03



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter