La SENELEC très préoccupante


Le gouvernement du Sénégal continue de rechercher des solutions pour mettre fin à la crise énergétique dont l’expression la plus visible demeure les délestages. Le nouveau Président du Conseil d’administration, Cheikh Tidiane Mbaye est attendu. En attendant la boîte reste préoccupante, elle était au centre du conseil des ministres de ce jeudi.



La SENELEC très préoccupante
Selon le communiqué du conseil des ministres, « le Ministre d’Etat, Ministre de la Coopération Internationale, des Transports aériens, des Infrastructures et de l’Energie est revenu sur les difficultés de trésorerie de la SENELEC ».Et Karim Wade « a ainsi souhaité le règlement rapide de la dette de dix sept milliards que les collectivités locales sont appelées à honorer avant le 1er janvier 2011 ». De même il pense qu’avec « l’audit qui se poursuit, les mesures visant à recouvrer les créances et la mobilisation de ressources additionnelles devront permettre à terme à la SENELEC de mettre en œuvre une nouvelle politique axée sur la recherche de la satisfaction totale de la demande avec un service de qualité aux usagers qui passe par l’acquisition de nouvelles centrales énergétiques, l’approvisionnement correct en fuel et une bonne maintenance des installations ».

Seulement pour le Ministre d’Etat, Ministre des Mines, de l’Industrie, de l’Agro-industrie et des PME, maire de Ziguinchor et Président de l’Association des maires du Sénégal « l’éclairage public, relevant de la sécurité publique, avait fait l’objet d’une décision en Conseil des Ministres pour sa prise en charge par l’Etat ». Ainsi Abdoulaye Baldé « a préconisé un règlement croisé des créances entre les Collectivités Locales et la SENELEC ».

Aliou Sow, le Ministre de la Décentralisation et des Collectivités Locales « a suggéré de moduler le règlement des créances des Collectivités Locales vis-à-vis de la SENELEC en tenant compte de la distinction entre les créances concernant les édifices publics et celles relatives à l’éclairage public. Cette modulation devrait également prendre en compte les capacités financières des Collectivités Locales ».

Enfin, « le Ministre délégué chargé de l’Energie a, cette occasion, suggéré la mise à profit des services de la SENELEC pour aider à la sincérité dans les prévisions budgétaires relatives à la consommation énergétique des collectivités locales ; il a également préconisé l’implication des autorités administratives pour la sécurisation des fonds alloués en vue de s’assurer de leur destination finale ».

Tout compte fait, le journal le populaire dans son édition du jour, informe que le chef de l’Etat s’est opposé en conseil des ministres à la coupure de l’électricité au niveau des collectivités locales non payeurs.








Vendredi 26 Novembre 2010 - 11:30



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter