La bonne moisson d’Amadou Ba : Plus 800 milliards FCfa récoltés

La somme recouvrée par l’administration s’élève à plus de 800 milliards de FCfa, une bonne manne financière pour le financement du plan Sénégal émergent. L’annonce a été faite hier par le ministre de l’Economie, des Finances et de Plan Amadou Ba en visite de travail à la Direction générale de la Comptabilité publique et du Trésor (Dgcpt.



La bonne moisson d’Amadou Ba : Plus 800 milliards FCfa récoltés
Cette belle moisson a été réalisée par l’administration fiscale qui a procédé à un recouvrement de recettes évaluées à plus de 800 milliards de nos francs pour le semestre en cours. « C’est énorme, c’est une progression de plus de 10% » s’exclame le ministre de l’Economie et des Finances Amadou Ba qui a rendu une visite de travail aux agents de la direction de générale de la comptabilité publique et du trésor. Et, devant une telle prouesse l’argentier de L’Etat a tenu à salué les efforts énormes consentis par ses services en termes de recouvrement  de recettes. 
 
Le recouvrement est en train de  s’améliorer, mais les besoins du pays sont immenses. « Il existe une marge de progression et les services de l’Etat ses ont engagés pour matérialiser de manière concrète  le plan Sénégal émergent, bien au-delà des attentes du Président Macky Sall » a déclaré Amadou Ba. En effet l’objectif recherché étant d’activer davantage de  mécanismes de financement pour assurer le réalisation en acte du PSE. Mais en dépit de cette somme amassée le ministre est d’avis qu’au Sénégal même si les recettes se portent globalement bien, il reste beaucoup à faire car nous n’avons pas encore atteint les limites de leurs attentes » a signalé Amadou Ba.
 
Pour sa part le Directeur général de Comptabilité publique et du Trésor, a réitéré devant la tutelle l’engagement de ses services à être à l’avant-garde du PSE. Daouda Sembène a toutefois précisé qu’à l’heure actuelle la dette extérieure  du Sénégal s’élève à environ 3000 milliards de FCfa, un niveau d’endettement acceptable dira le Directeur de la Comptabilité publique.  Saisissant la balle au bond le ministre a fait savoir que le Trésor est une administration vitale  pour le Sénégal. Il est donc tout a fait heureux, a souligné le ministre qu’il est pleinement compris le changement de paradigmes nécessaire dans les règles du management public, au moment où les enjeux de l’heure recommande célérité, pro activité et ouverture.                

Khadim FALL

Vendredi 14 Août 2015 - 09:45



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter