La cigarette électronique devant le Parlement européen

Faut-il considérer la cigarette électronique comme un médicament ? Les députés européens doivent voter, ce mardi 8 octobre, un texte imposant à l'e-cigarette des contraintes plus strictes. Médecins et « vapoteurs » demandent que l'Europe n'en fasse pas un usage pharmaceutique : dix médecins ont donc lancé un appel militant contre une réglementation européenne qui ferait de la cigarette électronique un médicament, la rendant beaucoup moins accessible aux fumeurs.



Lundi 7 octobre, quelques centaines d'usagers de la cigarette électronique ou représentant des fabricants ont manifesté devant le Parlement européen. Getty Images / Martina Paraninfi
Lundi 7 octobre, quelques centaines d'usagers de la cigarette électronique ou représentant des fabricants ont manifesté devant le Parlement européen. Getty Images / Martina Paraninfi
On la trouve aujourd'hui partout mais si les députés européens décident de la classer comme médicament, la cigarette électronique pourrait être, in fine, uniquement délivrée en pharmacie. Une hérésie pour les « vapoteurs » - ils sont plus d'un million en France - qui ont trouvé des alliés inattendus : des tabacologues, des pneumologues, cardiologues ou cancerologues qui, comme eux, pensent qu'une telle décision serait un frein dans la lutte contre le tabagisme.
 
700 000 Européens meurent du tabac chaque année, alors pour ces professionnels de santé, tout ce qui est fait pour éloigner du tabac est bon pour la santé publique. Et selon eux, la cigarette électronique peut être, en effet, un produit de transition pour arrêter de fumer. Les associations de « vapoteurs », elles, sont tout aussi catégoriques : si l'e-cigarette devient un médicament, ce sera plus simple d'acheter des cigarettes au bureau de tabac.
 
Qui dit aussi médicament, dit autorisation de mise sur le marché. Une procédure longue et coûteuse qui suppose des études pour chaque produit, pour chaque arôme. De son côté, la Commission européenne persiste et signe : la cigarette électronique doit être considérée comme un subsitut nicotinique pour l'arrêt du tabac et avoir le statut de médicament au même titre que les patchs et pastilles.

SOurce : Rfi.fr

 

Dépéche

Mardi 8 Octobre 2013 - 14:33




1.Posté par cigarette electronique le 09/10/2013 14:01
Ca y est la commission a voté. La cigarette électronique ne sera pas vendue en pharmacie. Une tres bonne nouvelle pour tous les professionnels.

2.Posté par cigarette electronique le 14/10/2013 23:04
Effectivement c'est une bonne chose de ne pas la classifier médicament.
De nombreux fumeurs ont arrêté de fumer avec la cigarette électronique, par contre cela ne veut pas dire qu'ils n'ont plus d'addiction à la nicotine.
On peut tout de même être rassuré car la nicotine n'engendre aucune des maladies graves liées à la cigarette conventionnelle.
Cette disposition est tout bénéfice pour le consommateur. Le marché ne sera pas un marché étriqué et donc la concurrence va faire baisser les prix et de surcroît il n'y aura pas de coup de frein à l'ouverture des boutiques et à l'approvisionnement des buralistes.
http://www.mydragoon.fr

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter