"La liberté ne se donne pas, elle s'arrache", Wade

Le président sortant dans ses oeuvres. Il recevait Toussaint Manga et Cie juste après leur libération. Le Pape du Sopi de les exhorter à accentuer la pression sur le régime Sall en place. Car leur dira-t-il: "La liberté ne se donne pas, elle s'arrache".



Aussitôt après leur libération dans le cadre de la marche interdite du Front Patriotique Pour la Défense de la République (FPDR), Toussaint Manga et Cie ont été, en effet, reçus par Wade, Me Wade, à Fann. Un Pape du Sopi qui semble heureux de sa "vaillante jeunesse" qu'il a incité à accentuer la pression sur le régime Sall en place. "La liberté ne se donne pas, elle s'arrache par la lutte", martèle Wade. 


Accusé de vouloir mettre le chaos dans le pays, le président sortant a toutefois demande à ses jeunes de se battre d'une manière démocratique. Le père de Karim dit être contre toute violence ou acte de vandalisme comme l'incendie du bus de Dakar Dem Dikk (DDD). Revenant sur leur détention, Gallo Tall et Cie de dénoncer les conditions de vie dans les prisons. Ils parlent de "conditions inhumaines dans les Maisons d'Arrêt et de Correction (MAC), les longues détentions préventives". Les libéraux n'oublient pas les gardes pénitentiaires, selon "l'As". 


Samedi 7 Février 2015 - 12:12



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter