La vérité sur la forclusion de la liste BBY à OGO: « Farba Ngom unique responsable »

Selon un responsable de l'Alliance Pour la République (APR) l'unique responsable de cette situation déplorable est le député Farba Ngom qui a voulu mettre à la tête des 2 listes majoritaire et proportionnelle des éléments de la Génération du concret et attribuer une place infime aux militants historiques.



La vérité sur la forclusion de la liste BBY à OGO: « Farba Ngom unique responsable »
Le député et « griot » du président Sall serait mêlé à l’affaire qui secoue la communauté rurale d’Ogo où suite à l’enlèvement du mandataire en charge de déposer les listes de la coalition au pouvoir, Benno Bokk Yaakaar (BBY) a été enlevé, ce qui explique leur forclusion en vue des locales du 29 juin 2014. En sa qualité de responsable politique dans la Commune rurale de OGO et témoin privilégié des évènements qui se sont déroulés dans cette localité ces derniers jours, Harouna Sow d’attirer l’attention du public sur les agissements du député Farba Ngom.

 
« Sous l’égide de Monsieur Abou LO, membre du Directoire de l’APR, le parti a engagé, depuis plus de trois mois, des négociations avec Kalidou Diallo, Abdoulaye Dieng et Abou Diallo Balel, tous ex-dirigeants PDS de la commune rurale de OGO. Ces négociations ont abouti à la création d’un comité électoral consensuel incluant toutes les sensibilités politiques lors d’une assemblée générale tenue le dimanche 06 avril 2014 à OGO. Ce comité électoral, élargi à des personnes ressources issues non seulement de l’APR mais aussi  des différents mouvements qui ont rejoint ce parti, a mis en place un bureau consensuel. Monsieur Farba Ngom a été désigné mandataire départemental. A la suite, une réunion restreinte à l’Hôtel SOGUI à laquelle étaient présents Abou LO, Abdoulaye Dieng, Amadou Kane Diallo, Kalidou Diallo et Abou Diallo Belel, deux principales décisions ont été prises ». A savoir, précise-t-il, « désignation d’un mandataire consensuel en la personne de Monsieur Alassane Niane ; désignation de 56 candidats au poste de conseillers (APR Historique : 31 ; Mouvance Abou Diallo Balel et Abdoulaye Dieng : 20 ;  Kalidou Diallo : 05) ».

 

Le hic selon le responsable de l’APR, « au lieu de présenter fidèlement les conclusions de la réunion, M. Farba Ngom annonce de manière unilatérale que c’est dans le quota attribué à l’APR Historique que doivent figurer les 09 partisans d’Amadou Kane Diallo et de Amadou Ndongo. Ce qui se traduit par une mise en minorité mécanique des militants de l’APR Historique au profit de ces transhumants de la dernière heure que sont Amadou Kane Diallo, Abdoulaye Dieng et Abou Diallo Balel. De surcroit, Farba Ngom informe qu’Amadou Kane Diallo a été désigné comme tête de liste proportionnelle. Une annonce vivement désapprouvée par les militants qui, depuis 2009, ont adhéré au parti et ont remporté toutes les batailles électorales ».


Pis, « le 28 avril 2014, sous l’égide de M. Alassane Niane, s’est tenue à Matam une réunion au cours de laquelle une liste consensuelle a été confectionnée. A la suite de la confection de cette liste consensuelle, Farba Ngom confisque la carte d’accréditation de M. Niane et l’oblige à aller avec lui à AGNAM pour confectionner une nouvelle liste. Dans la journée du 29 avril, ayant appris l’existence de cette nouvelle liste, M. Abou LO est allé à Matam pour s’enquérir de la situation auprès de M. Niane. C’est à cet instant que le Député Farba Ngom l’appelle pour lui annoncer que cette liste doit être changée », poursuit Harouna Sow qui enfonce le clou.

 
« Ayant été informés des tournures que prenaient les événements, beaucoup de militants ont quitté leurs localités pour converger vers OUROSSOGUI aux fins de sommer M. Niane, qui attendait Farba Ngom, de donner sa lettre de démission. Vers 22 heures, quelques militants incontrôlables, craignant une action punitive de la bande armée de Farba Ngom, ont emmené M. Niane hors de OUSOSSOGUI pour l’empêcher de rencontrer M. Farba Ngom ».


L’apériste qui indique dans un communiqué parvenu à la rédaction de Pressafrik.com, qu’il importe de préciser qu’aucun responsable de l’APR n’a participé à cette action et ne la cautionne, de dire qu’ « en résumé, l’unique responsable de cette situation déplorable est le député Farba Ngom qui a voulu mettre à la tête des 2 listes majoritaire et  proportionnelle des éléments de la Génération du concret et attribuer une place infime aux militants historiques » car « depuis la création de l’APR, M. Abou LO n’est animé que par l’esprit de travail pour le parti et de servir le Président de la République. Il a dirigé toutes les campagnes victorieuses de l’APR dans la commune de OGO. De même, M. LO a tout sacrifié pour venir servir son pays ».


Mercredi 7 Mai 2014 - 10:37



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter