Le Burkina «sous surveillance avec implication négative» de Standard et Poor’s



La note  +B+ du  Burkina Faso a été placée, lundi soir, « sous surveillance avec implication négative », par  l’agence de notation Standard & Poor’s, à cause de l’instabilité politique qui sévit dans le pays.

La mise sous  surveillance d’une note explique Standard & Poor’s, dans un communiqué reçu par l’Agence de Presse Sénégalaise « signale qu'un évènement particulier peut entraîner sa modification dans un délai rapproché ».

« Nous pourrions baisser la note si les déficits budgétaire et extérieur se creusent sous l’effet de chocs politiques ou économiques ou si le soutien des donateurs diminue »,  poursuit le communiqué.

Cependant « si le contexte politique burkinabè se stabilise, qu’un calendrier électoral est fixé permettant l’émergence d’un programme politique et que les donateurs réaffirment leur soutien » le +B+ sera maintenu.

« Une note de catégorie +B+ indique une aptitude à faire face aux engagements financiers dans l’immédiat, mais une vulnérabilité face à des conditions économiques et financières défavorables » rappelle l’agence de notation.

La prochaine publication de la notation du Burkina Faso est prévue le 5 décembre.

Le Burkina Faso est actuellement dans un contexte politique assez tendu. En effet, l’armée a pris le pouvoir après la démission de l’ancien président Blaise Compaoré et la société civile de son côté exige une transition démocratique dans laquelle elle sera associée.
 


Mardi 4 Novembre 2014 - 12:16



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter