Le Calendrier des Confirmations dans l’Archidiocèse de Dakar

Plusieurs centaines de jeunes catholiques recevront bientôt le Sacrement de la Confirmation dans les différentes paroisses de l’Archidiocèse de Dakar. Dans la zone apostolique urbaine, ce sera pour les samedis 16 et 30 mai et dans la zone apostolique rurale, les 6 et 7 juin 2015. Les adultes de la zone urbaine seront confirmés le 24 mai, dimanche de Pentecôte, en la Cathédrale Notre Dame des Victoires par l’Archevêque de Dakar, Son Excellence Monseigneur Benjamin Ndiaye.



Le Calendrier des Confirmations dans l’Archidiocèse de Dakar
Selon le calendrier établi par le Vicaire général, Abbé Gérard Diène, l’Archevêque émérite de Dakar, Son Eminence le Cardinal Théodore Adrien Sarr conférera par délégation le sacrement de Confirmation au Cours Sainte Marie de Hann, ce vendredi 24 avril. Dans la zone urbaine, deux doyennés regrouperont les jeunes pour une célébration commune. C’est ainsi que les jeunes du doyenné de Grand-Dakar-Yoff se retrouveront à la paroisse Saint Pierre de Baobabs avec Abbé Jean Marie Ndour comm célébrant, le 16 mai et ceux de Plateau-Médina, en la Cathédrale de Dakar le 30 mai avec l’Archevêque de Dakar, qui se rendra également les 6 et 7 juin à Diohine et Thiadiaye.
 
 
Les jeunes des paroisses du doyenné des Niayes seront confirmés dans leurs paroisses respectives, le 16 mai par des prêtres délégués à cet effet et dont la plupart sont des curés de paroisses. Il en est de même pour ceux des paroisses de la zone rurale avec ses deux doyennés (Sine et Petite-Côte), pour les 6 et 7 juin 2015. Il faut rappeler que le Sacrement de Confirmation, avec le Baptême et l’Eucharistie, constitue l’ensemble des « sacrements de l’initiation chrétienne ». Il donne au baptisé une « plénitude de grâce» qui correspond à « la force spéciale de l’Esprit Saint » en lui procurant une force particulière pour persévérer dans sa vie chrétienne, perfectionne le lien du chrétien avec la communauté ecclésiale en l’associant plus étroitement à l’Eglise et confère une responsabilité au chrétien qui devient en quelque sorte « adulte dans la foi ». 
 
 
Le rite essentiel de ce beau sacrement est la chrismation sur le front (onction de Saint-Chrême, mélange d’huile d’olive et de parfum pour signifier « la bonne odeur du Christ » 2Co2,15) du confirmand par l’Evêque qui prononce les paroles suivantes : « Sois marqué de l’Esprit Saint le don de Dieu ».
 
 
L’évêque est le seul ministre de la Confirmation mais il peut déléguer…
Dans l’Eglise Catholique, le ministre ordinaire de la Confirmation est l'évêque. Et cela, parce qu’en tant que successeur des apôtres, lui seul est dépositaire de la transmission apostolique et possède la plénitude du sacerdoce. Il lui revient, par conséquent, d'administrer le sacrement qui donne à l'homme la plénitude du caractère de chrétien. Selon le Catéchisme de l'Eglise Catholique, l'administration de ce sacrement par l'évêque marque bien qu'il a pour effet d'unir ceux qui le reçoivent plus étroitement à l'Église, à ses origines apostoliques et à sa mission de témoigner le Christ. (Cf. numéro 1313).

 
Mais il peut toutefois, concéder à des prêtres la faculté d'administrer la Confirmation...puisqu’ avec les nombreuses paroisses de l'Archidiocèse, l'Archevpêque ne peut se rendre partout. En fin, il faut signaler que dans l’Archidiocèse de Dakar, particulièrement dans la zone urbaine, la célébration du Sacrement de la Confirmation précède les célébrations des Premières Communions, cérémonies au cours desquelles les enfants reçoivent pour la première fois le Corps du Christ (Eucharistie).

oficom

Vendredi 24 Avril 2015 - 18:44



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter