Le M23 réclame les têtes d'Abdoulaye Wade et d'Ousmane Ngom

Le Mouvement des forces vives de la Nation envisage de faire le grand ménage autour de la République. Plus que la disqualification de Me Abdoulaye Wade à la présidentielle de 2012, le M23 exige aussi la démission de Me Ousmane Ngom à la tête du ministère de l’intérieur.



Le M23 réclame les têtes d'Abdoulaye Wade et d'Ousmane Ngom
L’échec est total dans la gestion de la justice au Sénégal, selon les membres du M23 qui comptent faire déguerpir le ministre de la justice tout comme le chef de l’Etat. « Nous estimons simplement que lorsqu’on est président de la République, gardien de la Constitution, et que cette position ne vous empêche pas de violer la Constitution en connaissance de cause, la seule chose qui vous reste à faire c’est de démissionner », a exigé au micro de la RFM Cheikh Tidiane Guèye du M23.
 
Par ailleurs, les membres du mouvement né le 23 juin mettent Abdoulaye Wade et Ousmane Ngom dans le même sac. « La première responsabilité du ministre de l’intérieur est de préserver la vie et l’intégrité des citoyens. Lorsqu’on échoue à le faire, lorsque les forces de sécurité qui sont chargées de préserver la vie des sénégalais leur ôtent la vie, je crois que c’est un échec », poursuit M. Guèye.
 
Ce vendredi, le M23 appelle à une journée de prière et de recueillement à la mosquée de la rue Carnot, pour réaffirmer, dit-il son attachement à la paix et à la vérité auxquelles les invitent les responsables religieux.
 
 


Vendredi 3 Février 2012 - 10:57



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter