Le PDS minimise le Congrès de Fada : « On verra après le Magal »

L’annonce de la tenue d’un Congrès par Modou Diagne Fada et Cie laisse les pro-Wade indifférents. C’est même sans commentaire à en croire le porte-parole du Parti Démocratique Sénégalais (PDS). «Nous n’avons rien à dire. Aucun commentaire, on verra après le magal», minimise Babacar Gaye. «Cela ne nous intéresse pas, cela ne nous concerne pas», renchérit Mayoro Faye.



«Nous nous occupons du PDS et lui n’est plus membre du PDS. Cela ne nous empêche pas de dormir. Cela ne concerne que lui, c’est son problème. Il n’est plus du PDS, il n’a qu’à raconter toutes les histoires, tous ses cauchemars», lance le chargé de communication. Les réformateurs disent avoir réuni les 2/3 des fédérations du PDS comme le disposent les textes du parti. Dans «LeQuotidien», Alioune Souaré, porte-parole des frondeurs, expliquait que l’article 14 des statuts stipule que : «l’instance suprême du parti est le Congrès  qui se tient au moins une fois au cours de chaque législature en session ordinaire ou extraordinaire sur convocation du Secrétaire général national, du Bureau politique. En cas de défaillance, il est convoqué en session extraordinaire par les 2/3 des fédérations».
 

Khadim FALL

Mardi 24 Novembre 2015 - 09:43



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter