«Le Plan Sénégal Emergent (PSE) est entouré de mensonges d’Etat », (UJTL)



L’Union des Jeunesses Travaillistes et Libérales (UJTL) dans un communiqué parvenu à Pressafrik.com, félicite vivement le frère secrétaire général national, les membres du Front Patriotique pour la Défense de la République (FPDR), ainsi que tous les militants et militantes du parti Démocratique Sénégalais pour la forte pression exercée auprès des comploteurs afin d’obtenir l’expédition de l’arrêt de la CREI  qui permet aux avocats de la défense de former le pourvoi en cassation. En effet, après avoir activé certains organes de contrôle de l’Etat comme l’Inspection Générale des Finances, la Cour des Comptes et l’Inspection Générale d’Etat, qui ont donné  quitus à Karim WADE pour sa gestion saine et transparente des deniers publics, le revanchard, résolument engagé à humilier WADE et sa famille, a réactivé la CREI qui était dans un sommeil profond, pour asseoir une accusation fantaisiste. S’appuyant sur cette juridiction hors norme qui bafoue tous les principes généraux du droit, avec un parquet très spécial et un juge béni oui qui a accepté de faire le sale boulot, un dossier de 840 milliards est monté de toutes pièces contre WADE fils. Après trois ans de comédie judiciaire, Henry Grégoire donna la sentence pour laquelle Macky l’avait employé.
 
«Mais comme le dossier ne repose sur rien, l’instrumentalisation de la justice continue, avec le refus honteux de la Cour de mettre à la disposition des avocats de la défense l’arrêt qui leur permet d’aller devant la Cour Suprême. C’est pourquoi l’UJTL rend un vibrant hommage à tous les hommes épris de paix et de justice, qui se préparaient à tenir un grand sit-in devant la Cour le 21 Avril pour réclamer l’arrêt. Nous sommes absolument convaincus, qu’avec un minimum de partialité, cet arrêt sera cassé en cassation, et nous avons confiance aux magistrats de cette haute juridiction jusqu’à la preuve du contraire. L’UJTL dénonce par ailleurs le comportement irresponsable de Macky SALL qui a installé le pays dans une campagne électorale permanente. Au lieu de travailler dur pour respecter ses engagements pris lors de la présidentielle de 2012, mais aussi ceux pris lors de ses conseils des ministres décentralisés, Macky fait le tour du pays à la quête de transhumants, de sorciers et féticheurs pour avoir un second mandat, qu’il revienne sur terre, une réélection s’obtient sur la base d’un bilan positif, et depuis qu’il est à la magistrature suprême, sa seule politique définie est l’humiliation de l’homme qui lui a tout donné. C’est pourquoi, il se verse dans la récupération en passant tout son temps à inaugurer les réalisations de Karim WADE : la centrale électrique de Kahone, les bateaux (Aguéne et Diambogne), ainsi que les bus Dém Dikk en constituent la plus parfaite illustration.
 
L'UJTL dénonce avec la dernière énergie le mépris et l'indifférence avec dont Macky Sall fait montre dans la gestion de la crise que secoue l'école sénégalaise et l'invite  à engager un dialogue  franc et sincère avec toutes les parties prenantes, au profit exclusif de la préservation de notre système éducatif, au lieu de concentrer sans vergogne son énergie  et tout son temps à "une  vaine opération de destruction de l'opposition “et une promenade politique. L’UJTL rappelle par ailleurs, que le Plan Sénégal Emergent (PSE) est entouré de mensonges d’Etat, car ne reposant sur rien du tout. Le seul mobile poursuivi pour sa conception était d’offrir gracieusement à des amis la somme de 2,5 milliards pour un travail que nos hauts fonctionnaires feraient mieux et gratuitement. Sa légèreté et son incohérence ne font plus l’objet d’aucun doute, sinon Macky n’allait pas faire le tour du Sénégal pour recueillir les préoccupations des populations, un grand fossé existe entre la territorialisation des politiques publiques et le PSE, car le travail en amont a été biaisé dans le seul but d’enrichir illicitement une bande de copains.
 
Le seul mérite du régime est aujourd’hui la conception de nombreux slogans dont la bourse de sécurité familiale qui n’est rien d’autre que des allocations destinées aux militantes et militants de Benno Bokk Yaakar. D’ailleurs, son face à  face avec la presse a fait tomber les masques, parce que cela a confirmé que c’est lui qui est derrière la traque des responsables libéraux. Toutes les personnes qui ont accepté de transhumer sont bien protégées malgré les gros cafards découverts par les organes de contrôle dans leur gestion. Par contre d’honnêtes citoyens à la gestion saine et vertueuse des deniers publics sont traqués arbitrairement, emprisonnés à cause de leur loyauté envers Maitre WADE. Ce qui est scandaleux.
 
L’UJTL  en profite pour exiger la libération des otages politiques qui ont commis le seul tort d’être des opposants à ce régime. A travers les arrestations des frères Toussaint Manga et Victor Sadio Diouf respectivement secrétaire général de l'UJTL et secrétaire général du MEEL, le régime cherche à freiner les ardeurs des militants qui sont prêts en à découdre avec le dictateur et ses ouailles, c’est peine perdue, car notre engagement et notre détermination restent intacts. C'est le lieu de nous réjouir de leur état d'esprit  d’esprit et témoignons notre solidarité envers leurs familles respectives. Enfin l'UJTL marque son adhésion  à la résolution prise par la direction nationale à parcourir le pays pour remobiliser les troupes en perspectives de 2017 et exhorte tous les responsables à bâtir  une unité sacrée  autour du frère secrétaire général national Maitre Abdoulaye Wade qui a consacré toute sa vie, ses moyens et son énergie au rayonnement de notre parti et à la promotion de la démocratie dans le pays».
 


Lundi 27 Avril 2015 - 20:30



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter