Le coup de gueule de Malick Noël Seck: «Ce qui est grave dans ce pays-là»

Le président Sall, les anciens premiers ministres que sont Souleymane Ndéné Ndiaye, Idrissa Seck en prennent tous pour leurs grades. Tous ces immeubles, maison et voitures restent en travers de la gorge du leader du Front national de salut public/ Mom sa rew.



Le coup de gueule de Malick Noël Seck: «Ce qui est grave dans ce pays-là»
L’ex membre du Parti Socialiste (PS) n’y va pas du dos de la cuillère. Interpellé sur le fait que certains ministres traineraient encore les pieds pour déclarer leur patrimoine au niveau de l’OFNAC. Selon Malick Nöel Seck, le problème est plus loin. « On ne peut pas justifier aujourd’hui tous ces immeubles, ces voitures et toutes ces maisons. C’est ce qui est grave dans ce pays-là », souligne ce dernier qui indique que ces derniers traînent les pieds «parce qu’ils savent qu’il n’y aura aucune conséquence ». Puisque charge le leader du front national de salut public/ Mom sa rew : «Le président de la République lui-même est complice… ».


Pire, «il est le principal concerné » enfonce-t-il le clou. «Le président de la République a touché de l’argent illégitime et il n’y a aucune conséquence. Pourquoi voulez-vous que les autres fonctionnaires aillent plus rapidement », cogne Malick Noël Seck. Pour lui : «Il n’y a aucune décision effective, rien en fait pour que cela change.  L’amour pour son pays commence par l’honnêteté et aujourd’hui notre président n’a pas cette honnêteté là parce que sa fortune n’est pas claire pour les Sénégalais. Les premiers ministres que ce soit Souleymane Ndéné Ndiaye ou Idrissa Seck disent que c’est le président Wade qui leur a donné de l’argent  Imaginez-vous que Manuel Valls dire «je suis riche parce que Hollande m’a donné de l’argent ». C’est un scandale.


Il ne se passe rien. J’ai rencontré une Directrice d’école qui me disait qu’elle est en train de rationner les craies qu’elle donne aux Professeurs. C’est de là que vient le problème. Il n’y a pas d’argent pour acheter des craies pour les écoles, parce cette argent-là est dans la poche des Directeurs généraux, de certains ministres, du président de la République,…C’est le drame de la corruption et c’est comme cela que nous sommes en train de mourir », déplore-t-il sur les ondes de la Rfm.
 


Vendredi 27 Mars 2015 - 13:45



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter