Le feu couve à Diokoul: 6 de ses membres convoqués ce lundi, le collectif des paysans déterre la hache de guerre



Le feu couve à Diokoul: 6 de ses membres convoqués ce lundi, le collectif des paysans déterre la hache de guerre
Le Collectif des Paysans de la Commune de Diokoul ne décolère pas. «Suite à la décision salutaire du Président de la République d'annuler le nébuleux Projet  de SENEGINDIA qui a mis toute la commune Diokoul en ébullition durant ces derniers  mois, aujourd’hui l'infatigable Préfet de Kébémer, acteur incontesté de la mise oeuvre du Projet macabre revient à la charge», vocifèrent ces paysans. 

Selon eux, « (le Préfet) est accompagné dans cette forfaiture par le Colonel de la compagnie de la Gendarmerie de Louga et du Commandant de la brigade de Kébémer afin d'instaurer de force la poursuite des travaux, malgré l’arrêt de la chambre Administrative de la Cour Suprême du 22 Décembre 2016 ordonnant l'arrêt des travaux ». 

C’est ainsi que, renseignent-ils, «un contingent de deux (2) véhicules remplis de gendarmes a été envoyé sur place ce Jeudi 13 Juillet 2017 pour affronter les populations déterminées à garder leurs terres». 

Et, «à la suite de ce coup de force encore raté, six (6) personnes ont été convoquées ce lundi 17 Juillet 2017 pour être entendu». 

 Il s'agit de: Pape Cheikh  Diack, Sidy Mbaye, Modou Paye Mbaye, Cheikh  Gadio Diack, Dame LO et Abdou Salam Ndiaye. 

 Rappelant que « les autorités de SENEGINDIA avaient annoncé à la veille de la Korité sur les ondes de  RFM leur retrait pur et simple du projet », ledit collectif prend l’opinion publique nationale et internationale à témoin: « Nous ne reculerons devant rien et ferons face à toute tentative  de musellement et d’abus quels que soient les risques encourus ». 


Vendredi 14 Juillet 2017 - 13:16



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter