Le nouveau livre "Comptes et mécomptes de l'ANOCI": les sources d'Abdou Latif Coulibaly

Abdou Latif Coulibaly perce le mystère sur les comptes de l’Agence Nationale pour l’Organisation de la Conférence Islamique (ANOCI). Il a sorti, il y a trois jours, un ouvrage intitulé «Contes et mécomptes de l’ANOCI» qui met à nu les «manquements et dérives financières» de l’agence que dirigeait le fils du chef de l’Etat. Le journaliste écrivain ne semble pas craindre une plainte contre lui. En réponse à ceux qui le taxent d’être obsédé par la famille Wade, Abdou Latif Coulibaly a rétorqué : «ma seule obsession c’est le Sénégal, je m’en fiche que les gens pensent que je suis obsédé par la famille Wade».



Le journaliste écrivain Abdou Latif Coulibaly
Le journaliste écrivain Abdou Latif Coulibaly
Trois jours après la parution de son livre «Contes et mécomptes de l’ANOCI», le journaliste écrivain, Abdou Latif Coulibaly a fait ce samedi face à la presse pour présenter les grands axes de son ouvrage mais aussi lever certaines équivoques. A cet effet, le directeur du magazine la «Gazette» a révélé : «j’avais des pressentiments quand on a confié la gestion de l’ANOCI à Karim Wade au détriment de Cheikh Tidiane Gadio. J’ai trouvé cela anormal, j’ai senti qu’il y avait quelque chose qui se mijotait et j’ai senti la nécessité d’écrire ce livre». Abdou Latif Coulibaly a, ainsi, déclaré : «tout ce que j’ai écris, je ne l’ai pas inventé et ce sont des documents qui proviennent des commissaires au compte». Il a indiqué que «c’est pourquoi, j’ai fait ce travail qui m’a pris 6 mois à 1 an».

Son dernier ouvrage sur la société nationale la Lonase lui avait valu une plainte. Pour cette fois-ci, le directeur de l’Institut Supérieur des Sciences de l’Information et de la Communication (ISSIC), par ailleurs directeur de publication du magazine «La Gazette» dit ne pas craindre une plainte, ni de poursuites judiciaires contre sa personne. «Je suis libre d’écrire et les gens sont libres de porter plainte contre moi. Où est le problème ?», a martelé l’auteur du nouveau livre «Contes et mécomptes de l’ANOCI» édité par les éditions l’Harmattan et Sentinelles.

Le journaliste écrivain a souligné qu’il ne veut pas qu’on appelle ce livre un brûlot, mais plutôt un document d’enquête.

Cette conférence de presse a été une occasion pour le directeur de publication du magazine «La Gazette» d’évacuer une rumeur sur son «obsession pour la famille Wade». Abdou Latif Coulibaly se veut très clair. Il a affirmé que «ma seule obsession c’est le Sénégal, je m’en fiche que les gens pensent que je suis obsédé par la famille Wade».

Le directeur de l’ISSIC a tenu à indiquer : «quiconque qui veut faire sombrer le Sénégal me trouvera sur mon chemin avec mes maigres moyens».

Mame Fatou Faty

Dimanche 16 Août 2009 - 14:47




1.Posté par tamsir le 16/08/2009 23:15
Merci mon frere , au moins y'a un journaliste au senegal et digne de l'etre.On est de tt coeur avec vous meme si la distance nous separe.

2.Posté par naomed le 17/08/2009 07:26
j'espere que l'on va arriver a trouver ce livre au senegal

3.Posté par David le 17/08/2009 14:02
Signez la pétition pour un audit de l'ANOCI et faites signer en ligne SVP :

http://www.socialisme-republiquesn.org/joomlapetition/index.php

4.Posté par David le 17/08/2009 14:03
QUE TOUS LES PATRIOTES SIGNENT LA PETITION. DES ACTIONS VONT SUIVRE...

http://www.socialisme-republiquesn.org/joomlapetition/index.php

5.Posté par ibou le 20/08/2009 08:27
latif merçi pour votre courage

6.Posté par Hamet B D le 20/08/2009 11:13
Merci latif pour votre courage et votre amour pour votre pays, ne vous inquieter pas ils ne peuvent rien contre vous inchallah

7.Posté par dada le 22/08/2009 15:01
Merci mille fois

8.Posté par sidy le 22/08/2009 15:58
devant l autorite gouvernementale seuls les dignes payent les pots cassés mais l "ére de wade est celui des grands vampires de la république mais nous avons eu lachance d"avoir des hommes courageux com latif et jules diop qui ne leur frayent aucun chemin.

9.Posté par bonko bambi bâ le 23/08/2009 12:07
Salut
moi, si j'étais les deux wade, je t'aurais pas porté plainte, je prendrais les choses avec humour,parcque je vais me dire ce grand journaliste, je suis sa source d'inspiration, sa muse.Tant que je suis là et que je fais des dégâts, il va écrire.Et je sais qui quiconque était à notre place, prendrait sa part,c'est comme une cotume au sénégal.
Alors je continue de me faire les poches, et lui ses choux gras.
Mais nak, maintenant latif, essaye d'écrire d'autres genres de libres, puisque votre seule obséssion c'est le sénégal,pour réveiller le peuple, sinon les sénaris vont continuer.
bonko bâ: aishata bonko bâ dite bambi depuis ngenth peulh thiés sénégal: 773055545

10.Posté par bassirou ngom le 28/08/2009 13:17
grand je s8 a tout coeur avec toi

11.Posté par camara le 02/09/2009 14:13
je vous felicite je suis de tout coeur avec vous latif

12.Posté par modou diouf pouye le 05/09/2009 23:07
cher latif sachez que nous vous felicitons de tout caeur pour le travail que vous avez encore fait pour tout le peuple senegalais car cela montre que vous etes un vraix patriote et que vous avez un courage exeptionel nous vous remercions vivement du courage

13.Posté par radou le 08/09/2009 15:46
merci tout le senegal est dernier toi.

14.Posté par mouhamed lo le 12/10/2009 14:39
Ceci est un exemple fort destiné aux intellectuels particulièrement les jeunes, nous devons travailler durement pour l'intérét de notre continant .Notre patrie a besoin des LATIFS ; qui par leur détermination , leur engagement érigeront un SENEGAL d'idées neuves , d'hommes nouveaux pour un SENEGAL EMERGENT

15.Posté par samba gassama le 28/06/2010 21:26
Moi Gassama je vous dit fèlicitation bonne continuation

16.Posté par kontebis le 31/12/2012 16:56
slt latif ,je sais que t es brave ,t es un grand journaliste mais j attendais que tu me fasses un livre sur l enrichissement du president macky sall durant les annees qu il a passé à coté de maitre wade.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter