Le pape François aux JMJ: «Vous démontrez que votre foi est plus forte que le froid et la pluie»

Le pape François était très attendu sur la célèbre plage de Copacabana, hier jeudi 25 juillet. C'était la première rencontre entre le souverain pontife et les jeunes venus assister aux JMJ et une nouvelle cérémonie sous la pluie, dans le froid. Une météo maussade qui n’a pourtant pas empêché des centaines de milliers de pèlerins de venir y assister.



Le pape François prononce un discours durant les JMJ, sur la plage de Copacabana au Brésil, le 25 juillet 2013. REUTERS/Stefano Rellandini
Le pape François prononce un discours durant les JMJ, sur la plage de Copacabana au Brésil, le 25 juillet 2013. REUTERS/Stefano Rellandini
La jeep du pape s’approche. Sur Copacabana, la foule est en délire. Edson est venu de Manaus, en Amazonie. Il a attendu le pape toute l’après-midi dans le froid et la pluie. « C’est vraiment dommage qu’il soit passé si rapidement, regrette-il. On pensait qu’il allait rester un peu plus près de nous. Mais même comme ça, c’est vraiment émouvant… »
Le pape parvient sur l’immense scène de 400 mètres carrés, installée sur la plage. Mais la pluie redouble, les pèlerins se serrent dans leurs imperméables. Le souverain pontife leur lance un mot de réconfort et d’humour : « J’ai toujours entendu dire que les habitants de Rio n’aiment ni le froid ni la pluie. Mais vous démontrez que votre foi est plus forte que le froid et la pluie. »
Rio, « le centre mondial de l'Eglise »
Maria, une jeune Chilienne de 16 ans, est conquise. Pour elle, ce pape saura empêcher la perte de fidèles dont l’Eglise souffre depuis des années en Amérique latine.
« On avait tellement envie de le voir, explique-t-elle. Le fait qu’il soit latino-américain, cela nous fait nous sentir vraiment au sein de l’Eglise. Et surtout, on a l’impression que l’Amérique latine existe aux yeux du reste du monde. »
« Cette semaine, Rio même est le centre mondiale de l’Eglise », lance le pape. Puis après une ultime bénédiction en latin, les jeunes pèlerins quittent Copacabana au son de la musique sacrée.

Source : Rfi.fr

Dépéche

Vendredi 26 Juillet 2013 - 13:38



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter