Le patronat malien se détourne du Sénégal

Le patronat malien a décidé hier, lundi, de demander à tous les gros importateurs de leur pays de se détourner du port de Dakar pour Abidjan. 65% du fret Malien passe par Dakar. D’ ailleurs la crise de carburant qui vient s’ajouter à celle de l’essieu bloquant le passage des camions de part et d’autres des deux pays, explique la visite annoncée du ministre malien de la sécurité, le Colonel Sada Samaké, à Dakar pour des concertations cruciales.



Vers le blocage sur l'axe Mali-Sénégal. Le patronat malien, à travers ses gros importateurs, n’en peut vraiment plus des tracasseries subies au niveau des postes frontalier de Kidira, par les gendarmes Sénégalais. C’est ainsi que des centaines de camions estimés entre 350 à 400 qui passaient quotidiennement par cet axe, sont bloqués en territoire sénégalais. Ce que le Mali déplore aussi, c'est que les autorités sénégalaises ont pêché par manque de concertations.

Autrement dit, au lieu de  donner des instructions aux gendarmes en pensant contrer un trafic sur le carburant, elles devaient privilégier la concertation pour éviter une telle situation", murmure une source qui ne manque également pas de remettre sur la table le fait que le président Sall a soutenu Soumaïla Cissé au lieu de l'actuel président, Ibrahim Boubacar Keïta (IBK) dans les colonnes du journal "Direct info". 

Pour l'heure, c'est l’incompréhension la plus totale entre les deux (2) pays. Face à la position malienne, le Sénégal soupçonne une volonté de ne pas acheter notre carburant en privant le pays d'importantes devises. 65% du fret malien passe par Dakar alors que pour Abidjan, cela tourne autour de 30 et 35 %. Les camions maliens sont bloqués à Kidira et ceux des sénégalais à Diboli. 


Mardi 25 Février 2014 - 09:47




1.Posté par SAT le 25/02/2014 11:19
Le Mali ne peut pas se passer d'une bonne entente avec le Sénégal.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter