Le père d'Edward Snowden se rendra bientôt en Russie

Le père d’Edward Snowden va se rendre prochainement en Russie. L’avocat de la famille, Bruce Fein, a annoncé sur la chaîne ABC qu’il avait obtenu un visa pour aller voir son fils, mais il n’a pas voulu préciser la date de ce voyage afin, dit-il, d’éviter un cirque médiatique. Aux côtés de son avocat, Lon Snowden a défendu avec force, lors de cette même interview, la décision de son fils de révéler les activités secrètes de la NSA.



Lon Snowden, le père d'Edward Snowden. Reuters / Cameron
Lon Snowden, le père d'Edward Snowden. Reuters / Cameron
Edward Snowden va recevoir la visite de son père. Ce dernier a obtenu un visa pour la Russie, sans dévoiler la date de son voyage. Lors d'une interview sur la chaîne ABC, Lon Snowden a vigoureusement défendu son fils.
Lon Snowden, un ancien officier des garde-côtes, a dit qu’il n’avait plus eu de contact avec son fils depuis que celui-ci était en Russie. Le fugitif américain serait en sécurité, lui a fait savoir son avocat russe. Son père souhaiterait qu’il revienne aux Etats-Unis, mais uniquement s’il pouvait avoir un procès équitable. Or, Lon Snowden pense qu’un tel procès n’est pas possible, le Congrès l’ayant déjà jugé, ne lui accordant pas la présomption d’innocence. Il a réagi vivement à la remarque du président Obama qui, vendredi, avait déclaré qu’il ne considérait pas le jeune informaticien comme un patriote pour avoir révélé aux Américains que leur gouvernement les espionnait.
Les propositions d'Obama « superficielles »
« A ceux qui comme le président disent que mon fils n’est pas un patriote, ou ceux qui comme le député Peter King l’appellent un traître, ce que je leur dirai, c’est que mon fils a dit la vérité et il a sacrifié bien plus que ce que le président des Etats-Unis ou Peter King n’ont jamais fait au cours de leur carrière ou de leur vie d’Américains », a-t-il déclaré. Lon Snowden a estimé que les propositions du président américain en vue d’une plus grande transparence dans les activités de la NSA étaient « superficielles ». « Ce que j’ai vu jusqu’ici, a-t-il déclaré, c’est du théâtre politique ».

Dépéche

Lundi 12 Août 2013 - 13:17



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter