Le top 10 des pays d’Afrique subsaharienne les plus endettés

En Afrique subsaharienne, l’Erythrée bat tous les records avec un endettement correspondant à 125,6% du PIB (127,1% prévu en 2017).



La moyenne de l’Afrique subsaharienne n’est que de 37,2%. Sans l’Afrique du Sud et le Nigeria, ce taux d’endettement monte légèrement pour atteindre 50,8%, selon les Perspectives économiques régionales publiées par le FMI.

Les 10 pays africains les plus en endettés en 2016 (endettement public en % du PIB)

Erythrée 125,6%
Cap Vert 121,7%
Gambie 96,9%
Sao Tomé 91,9%
Mozambique 87,4%
Congo 78,8%
Ghana 74,1%
Malawi 73,0%
Angola 70,1%
Seychelles 64,8%

Le Cap-Vert et la Gambie font face à une une dette atteignant respectivement 121,7% et 96,9% de leur PIB. Le Ghana avec un taux de 74,1% ainsi que les Seychelles avec 64,8% ne passent pas inaperçus.
Plus surprenant est le fait que l’Angola soit à la 9e place avec un taux de 70,1%, alors qu’en 2014, son niveau de dette ne dépassait pas 40,7% du PIB. L’Angola est en effet victime de la baisse des cours du pétrole dont dépend entièrement son économie. Ainsi, au cours des dix derniers mois, entre août 2015 et juin 2016, le pays a annoncé avoir emprunté 11,5 milliards de dollars.

Il faut rappeler que les pays africains sont pour la plupart mal notés sur le plan financier, ce qui les oblige à emprunter à des taux d’intérêt élevés et parfois à s’enfermer dans le cercle vicieux de la dette. C’est pourquoi il est impératif pour ce pays de diversifier leurs sources de financement, comme l’a récemment préconisé la CNUCED.

Khadim FALL

Mercredi 27 Juillet 2016 - 11:50




1.Posté par Alain le 29/07/2016 12:26
Comment des pays comme l'Angola et le Congo ont-ils pu se retrouver dans une telle situation alors que producteurs de pétrole dont le prix du baril est resté au-delà de 100 $ durant plusieurs années, des réserves auraient été misses à la baque cnetrale pour les générations futures (cas du Congo)?

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter