Législatives: Modou Diagne Fada crée Mankoo Yeesal Senegaal

Face à la presse ce lundi, le président de LDR (Les Démocrates Réformateurs)/ Yeesal a annoncé qu’il ira aux élections législatives du 30 juillet prochain sous la bannière de la coalition Mankoo Yeesal Senegaal. Entre Modou Diagne Fada et Mankoo Taxawu Senegaal (MTS), le divorce est consommé.



Législatives: Modou Diagne Fada crée Mankoo Yeesal Senegaal
«Le 4 mai 2017, dix (10) partis politiques de l’opposition parmi lesquels Les Démocratiques Réformateurs (LDR) / Yeessal ont porté sur les fonts baptismaux une coalition électorale dénommée Mankoo Taxawu Senegaal (MTS). L’objectif alors visé par cette grande et belle coalition était de restaurer la dignité de notre Institution parlementaire fortement ternie par la majorité sortante mais aussi c’était de promouvoir l’Etat de droit, de consolider les libertés individuelles et collectives rudement malmenées durant ces cinq (5) dernières années. Notre ambition était d’offrir au Peuple sénégalais une nouvelle majorité et par là expérimenter une nouvelle cohabitation capable de constituer un réel contre-pouvoir face aux dérives multiples et multiformes de l’actuel régime. Cette initiative a suscité beaucoup d’intérêts chez nos compatriotes qui l’ont accueilli avec espoir et enthousiasme», a-t-il déclaré.

Et d’ajouter : «dès lors, le maître mot chez nous LDR, se résumait à l’unité dans les rangs de l’opposition mais aussi unité dans nos actions. En termes clairs, il revenait à chaque entité de s’ajuster, il incombait à chaque leader de taire son égo, ses ambitions personnelles ou de carrière pour répondre à la forte et légitime clameur populaire. C’est pour l’avoir compris que LDR / Yeesal, nonobstant son statut de membre fondateur, n’a jamais exprimé la moindre exigence».

«C’est aussi pour l’avoir compris qu’au plus fort des dissensions liées à la tête de liste nationale, notre parti a déclaré urbi et orbi n’être gênée par une quelconque des candidatures déclarées à la seule condition qu’elle revête un caractère fédératif et consensuel», a-t-il poursuivi.

Avant d’indiquer : «Hélas, nous devons à la vérité de dire que malgré ce sacrifice et en dépit de notre implication personnelle en vue de rapprocher les positions, la fissure n’a pu être évitée».

S’adressant aux membres du LDR / Yeesal et aux journalistes, Modou Diagna Fada a décliné que « (son) parti depuis sa création le samedi 7 mai 2016 s’est arrogé pour mission d’aller à la rencontre de nos concitoyens». «Aujourd’hui, encore ce grand principe nous impose de rester debout et de rester alertes et de prendre nos responsabilités devant l’histoire», a-t-il assuré.

«La trajectoire de (LDR/Yeesal) s’élabore autour du binôme liberté et responsabilité…Toujours lorsque le contexte le commande, nous avons su inscrire notre choix dans le respect des valeurs et la confiance à nos braves et vaillants militants. Ceci a prévalu hier lorsqu’il a fallu quitter notre ancienne formation politique», a soutenu son président tout en martelant que «la vocation de (ce) parti, tout comme tout parti d’ailleurs, est d’offrir au peuple souverain un projet de société alternatif».

«Notre calendrier républicain nous conduit aujourd’hui à se pencher sur les élections législatives du 30 juillet 2017. LDR / Yeesal prendra part… Nous irons à la rencontre des électeurs sous le titre d’une coalition. Nous sommes en train d’en discuter avec beaucoup de formations politiques. Aujourd’hui, nous allons même déposer le nom de la coalition que nous avons appelé Mankoo Yeesal Senegaal», a dit Modou Diagne Fada. 


Lundi 29 Mai 2017 - 19:47



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter