Les Lions chutent de 25 places dans le classement de la FIFA

Les Lions du Sénégal, après leur prestation à la Coupe d’Afrique des Nations (CAN 2012) avec trois défaites de rang, ont perdu 25 places dans le classement de la FIFA du mois de février, publié ce mercredi.



Les Lions chutent de 25 places dans le classement de la FIFA

Le Sénégal a ainsi été rétrogradé au 68ème rang mondial et à la 16ème place africaine. En janvier, il était 5e pays africain et 43e au niveau mondial.

Au contraire des Lions, les Chipolopolos de Zambie, vainqueur de la Coupe d’Afrique des nations, ont grimpé de 28 places, se hissant à la 43ème place mondiale et à la 4ème place africaine.

D’ailleurs, toutes les sélections africaines ayant fait de bonnes performances à la 28ème édition, ont amélioré leur position dans le classement de la FIFA. C’est le cas de la Côte d’Ivoire, finaliste, qui est devenue 15ème mondial progressant de trois places.

D’ailleurs, les Eléphants ivoiriens restent toujours la première nation africaine, devançant le Ghana, 2ème africain et 23ème mondial.

Dans ce classement africain, on trouve respectivement l’Algérie (36ème mondiale), la Zambie, 43ème mondiale, le Mali (44ème), le Gabon (45ème), la Libye (53ème) qui a gagné 10 places, le Nigeria et la Tunisie (56ème ex-æquo), l’Afrique du Sud (58ème), l’Egypte (61ème).

Suivent le Maroc 62ème, la Sierra Leone 63ème, la Guinée 65ème, le Cameroun 64ème, et le Sénégal au 68ème rang et à la 16ème place africaine.

Au niveau mondial, si l’Espagne continue toujours de dominer, l’Allemagne, elle, a pris la seconde place au détriment des Pays-Bas, désormais 3ème.

Le nombre de points qu’une sélection peut gagner pour un match dépend des facteurs suivants : valorisation du résultat du match, importance du match (allant d’amical à match de Coupe du monde), valeur de l’adversaire selon son classement mondial et coefficient confédération.

Ces facteurs sont combinés dans une formule qui permet d’obtenir un certain nombre de points.



Jeudi 16 Février 2012 - 00:01



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter