Les Maliens aux urnes dimanche pour élire leurs députés

Les Maliens se préparent à voter pour les législatives. Le premier tour se tiendra le dimanche 24 novembre. Quelque 480 listes de candidats vont s'affronter pour 147 postes à l'Assemblée. Retour sur les préparatifs et l'engouement autour du scrutin.



Le président malien Ibrahim Boubacar Keïta, ce mercredi 21 août à Bamako. REUTERS/Joe Penney
Le président malien Ibrahim Boubacar Keïta, ce mercredi 21 août à Bamako. REUTERS/Joe Penney

Au niveau de la direction générale des élections, les servies affirment que tout est prêt, les bulletins sont au niveau des districts, les listes affichées sur les bureaux de vote. Le général Sangaré qui dirige la DGE, souhaite conseiller les 6,5 millions d’électeurs : « Nous sommes tout à fait prêts. Nous sommes en train de mettre un dispositif qui permettra aux électeurs de pouvoir connaître leur lieu de vote notamment, le système de consultation par SMS ».
 

Si la Commission électorale a dû rappelé à l'ordre quelques candidats qui en insultait d'autres sur les ondes des radios, la campagne sur le terrain est terne, notamment à Gao, Kader Touré est journaliste de la radio Anya : « Force est cde reconnaître que pendant tout ce temps, il n’y a rien sur le terrain. On nous a habitué à de grands évènements, à de grands meetings, nuit et jour ici à Gao. Avant c’était comme cela, la campagne électorale, une véritable fête. Aujourd’hui, c’est le mutisme total pour cette campagne ».
 

A Kidal, le gouverneur reconnaît que les conditions de sécurité sont ne sont pas optimales : «J’ai toujours dit aux gens qu’il n’y a jamais une sécurité à 100%. J’ai dit que nous allons faire avec la sécurité qui nous avons à notre niveau, la Minusma et la force Serval ».
 

Les candidats à un poste de député ont jusqu'à vendredi soir, minuit heure locale, pour mener leur campagne.

Source : Rfi.fr
 


Dépéche

Jeudi 21 Novembre 2013 - 09:05



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter