Les chiites irakiens célèbrent l'Achoura sous haute sécurité

Des milliers de chiites irakiens ont convergé mardi sous haute sécurité vers les lieux saints du pays à la veille de la fête de l'Achoura, deux jours après un attentat ayant tué 35 pèlerins.



Des hommes et des garçons ont défilé avec du sang sur le visage dans le cadre du rituel de cette fête qui commémore la mort d'Hussein, le petit-fils du prophète Mohammed.

Dans un effort sans précédent pour la sécurité des pèlerins, les autorités ont interdit aux femmes de pénétrer dans le quartier de Kadhimiya où a eu lieu l'attentat car les policiers, débordés, n'auraient pas le temps de les fouiller.

Les militants sunnites utilisent de plus en plus les femmes et les jeunes filles pour commettre des attentats suicide.

À Kerbala, ville sainte située au sud-ouest de Bagdad et où se trouve la dépouille d'Hussein, le gouvernement a déployé 20.000 soldats et policiers pour protéger les pèlerins, selon le général Ali al-Ghirari.

Les barrages des routes venant de Bagdad, Hilla et Najaf sont munis de détecteurs d'explosifs, a précisé l'officier.

Des militants sunnites avaient coordonné deux attentats suicide à Bagdad et Kerbala lors de la première Achoura après la chute de Saddam Hussein en 2004, tuant 160 personnes.

Reuters

Mardi 6 Janvier 2009 - 19:00



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter