Les locales 2014 reportent l'Acte 3 de la décentralisation



Les locales 2014 reportent l'Acte 3 de la décentralisation
Le comité de pilotage de l’Acte 3 de la décentralisation n’a pu boucler ses travaux à temps. C’est un des « actes » posés  par Ismaïla Madior Fall et Arame Ndoye. Le ministre de tutelle et le comité de pilotage de l’Acte 3 de la décentralisation n’ont finalement retenu que « les réformes qui font l’objet de consensus conformément à la volonté du Chef de l’Etat ».

 Il s’agit pour le moment de l’érection du département en collectivité locale et la communalisation universelle. Un bilan d’étape du processus de réformes a été livré hier, mardi à l’occasion d’une conférence de presse co-animée par le président du comité de pilotage, le Professeur Ismaïla Madior Fall et le ministre de l’Aménagement du territoire et des Collectivités locales, Arame Ndoye.  Cette dernière a tenu à rassurer les élus et les populations à la base quant à un probable redécoupage territorial. En d’autres termes, les communes d’arrondissement, la ville, la région et les neuf compétences transférées vont être maintenues.

 Par contre, le département va avoir un statut de collectivité locale et la communauté rurale deviendra une commune rurale. Les autorités avouent ne pas avoir le temps nécessaire de réaliser toutes les réformes souhaitées. La démarche participative adoptée a permis de recueillir des avis de tous les acteurs. «Le chef de l’Etat a décidé de ne retenir que les points sur lesquels il y’a consensus », souligne Arame Ndoye.

Selon le journal « Le Quotidien », le ministre et le comité de pilotage comptent ainsi poursuivre le processus de réformes après le scrutin de 2014.


Mercredi 28 Août 2013 - 16:56



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter