Les mosquées au Sénégal : La pagaille dans la Maison de Dieu…



Les mosquées au Sénégal : La pagaille dans la Maison de Dieu…
« Les femmes de Khalifa sall » à la Une de plusieurs journaux du jour. Le QUOTIDIEN informe plus d’une dizaine de femmes pro-Khalifa Sall ont été interpellées hier pour avoir manifesté sur le Boulevard de la République. Elles réclament la libération de leur mentor en attendant la manifestation de l’opposition du 19 mai. Le TEMOIN ajoute que ces femmes ont manifesté par surprise devant le ministère de l’Intérieur à quelques encablures du Palais. Les manifestantes ont été arrêtées avant d’être libérées tard dans la soirée. Le journal de dire : comme les femmes de « Talatay Nder », les amazones pro-Khalifa ont joué « Altiney Ndakarou ».

Cette manifestation coïncide avec la colère de Khalifa Sall contre les restrictions de l’administration pénitentiaire. L’AS informe que le maire de Dakar est furieux contre la restriction du nombre de visites passé de 20 à 10 personnes par semaine. A cela il faut ajouter des visites au parloir à la place des visites-contacts. Voilà pourquoi, la TRIBUNE qui parle « d’isolement total » informe que le maire de Dakar a décidé de renoncer à ses visites.

L’OBS réalise un dossier sur la coalition Manko Taxawu Sénégal. Le journal constate qu’avec ce regroupement les leaders de l’opposition veulent maximiser leurs chances pour les élections législatives. L’OBS relève des handicaps, il s’agit des partis d’assez faible représentativité qui sont dans la coalition, l’implication de Me Wade qui peut prêter à confusion sachant son ambition de mettre son fils au pouvoir et le choix du chef de l’opposition au lendemain de ces élections.

La TRIBUNE, LES ECHOS, Le QUOTIDIEN et VOX POPULI, reviennent sur les violences entre jeunes de l’Apr à Fass Colobane. Si des jeunes de la Cojer accusent le DG des ADS d’être l’instigateur à travers la personne d’Ass Malick Ndoye. Papa Maël Diop soutient qu’il n’est ni de près ni de loin mêlé à des agissements d’Ass Malick Ndoye qui vont à l’encontre des recommandations du Président de l’Apr et Chef de l’Etat du Sénégal, Son Excellence Monsieur Macky Sall. Il ajoute dans ses précisions que « le fait pour quelqu’un de travailler à l’Aéroport, ce qui est le cas d’Ass Malick Ndoye, ne signifie pas que je cautionne, instruit ou commandite  ses actions politiques. Ils sont du reste très nombreux les jeunes, agents des ADS, avec qui je n’ai aucune relation en politique et qui s’activent pourtant avec de nombreux responsables de l’Apr et même de l’opposition ».

Dans LES ECHOS, Abdoulaye Baldé qui est attendu ce matin à la Crei se confesse. Il précise dans le journal, « on m’a attribué des sociétés et des entreprises qui ne m’appartiennent pas. On a gonflé mon patrimoine ». Le maire de Ziguinchor qui dit avoir donné toutes les preuves de son patrimoine, soutient qu’il est loin d’être un milliardaire.

Parlons de milliards avec LIBERATION. Le journal est « sur les traces de 105 milliards de FCFA dilapidés par Wade lors du Fesman ». Selon le journal en parlant de 105 milliards engloutis dans un Festival de danse, Macky Sall n’a fait que caresser le scandale qui est beaucoup plus immense. LIBERATION ajoute dans le dossier la somme d’1 milliard offerte par le Gabon à titre de don et qui est volé ou encore le détournement vers les comptes du Fesman de 6 milliards représentant des revenus de l’Artp dans le cadre des appels entrant.

Dans la traque des biens mal acquis, le ministre Serigne Mbaye Thiam soutient dans SUDQUOTIDIEN que « plus de 100 milliards de FCFA de l’amende infligée à Karim Wade lors de sa condamnation par la justice sénégalaise ont été recouverts par l’Etat du Sénégal ». Selon le socialiste cet argent est entré dans les caisses de l’Etat sans tambours ni trompettes.

A la UNE du SOLEIL, on apprend la visite officielle depuis hier du président Nana Akufu-Addo du Ghana au Sénégal. Une visite d’amitié et de travail de 48H avec au menu des sujets relatifs à la coopération bilatérale entre nos deux pays mais aussi le processus d’intégration dans l’espace de la Cedeao.

Dans VOX POPULI, on apprend que Mansour Fall alias Mansour « soulard » est déféré au parquet hier pour homicide involontaire. Il est le principal suspect de l’incendie qui a fait 5 victimes, des enfants d’une même famille aux Parcelles Assainies U17.

WALFQUOTIDIEN vous dit que l’Administration pénitentiaire est encore secouée par des affectations tous azimuts qui touchent 11 inspecteurs. Selon le journal, le Colonel Daouda Diop, directeur de l’Administration pénitentiaire, s’attire les foudres des inspecteurs qui dénoncent le non-respect des principes qui gouvernent toutes les forces de défense et de sécurité : le respect du grade et de l’ancienneté.

Terminons avec le dossier du journal ENQUETE sur « le visage hideux des mosquées ». Selon le journal on trouve du tout sur ces lieux qui devaient être des zones de culte et de dévotion : des imams sans aucune connaissance de l’Islam, des muezzins qui ne savent pas appeler à la prière, de la bagarre, des insultes, des gangs, du mystique, du chantage….Bref de la vraie pagaille dans la Maison de Dieu.

 


Mardi 16 Mai 2017 - 11:24




1.Posté par Joe le 16/05/2017 17:24
Une mosquée est la maison d'Allah.

Une église est la maison de Dieu.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter