Les six journalistes de la Gambia Press Union remis en liberté provisoire

Reporters sans frontières prend acte de la remise en liberté provisoire des six journalistes de la Gambia Press Union incarcérés depuis le 3 juillet 2009 à la prison Mile Two, à Banjul.



Les six journalistes de la Gambia Press Union remis en liberté provisoire
"Nous espérons que cette sortie de prison est définitive. Les incarcérations à répétition dont ont été victimes ces journalistes sont scandaleuses et inacceptables. Tout se passe comme si le gouvernement gambien procédait de la sorte pour terroriser ces journalistes et militants de la liberté de la pressse. Nous redoutons également qu'il s'agisse de les conduire à la ruine en les soumettant à des cautions extrêmement élevées", a déclaré l'organisation.

Les six journalistes ont été rêlachés le 7 juillet dans la matinée en échange d'une caution de 400 000 dalasis (environ 10 800 euros) dont le paiement n'a pas, à ce jour, été exigé. La justice a demandé à certains de leurs collègues de se porter garants. Les journalistes doivent se présenter le 8 juillet à 9 heures du matin devant la Haute Cour de Banjul.

Le secrétaire général de l’Union de la presse gambienne (Gambia Press Union, GPU) Emil Touray, son trésorier Pa Modou Fall, Pap Saine et Ebrima Sawaneh, respectivement directeur de publication et rédacteur en chef du quotidien indépendant The Point, ainsi que deux collaborateurs du journal Foroyaa, Sam Sarr, rédacteur en chef et Abubakar Saidykhan, reporter, avaient été renvoyés en prison, le 3 juillet, après une première incarcération entre le 18 et le 22 juin. Ils sont inquiétés pour la publication d'un communiqué critiquant le président Yahya Jammeh.

Ambroise Pierre (RSF)

Mardi 7 Juillet 2009 - 17:08



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter