Les trois enfants d'une femme tuée lundi retrouvés morts, le père recherché

Les trois enfants d'une femme tuée lundi à l'arme blanche ont été retrouvés morts mardi matin à Saint-Paul-Trois-Châteaux, dans le sud de la Drôme, et leur père est activement recherché par la gendarmerie.



Les trois enfants d'une femme tuée lundi retrouvés morts, le père recherché

Les trois petites victimes sont un garçon de 9 ans et deux fillettes de 2 et 8 ans, a indiqué à l'AFP le maire de la commune, Jean-Michel Catelinois.

Le procureur de la République à Valence, Antoine Paganelli, arrivé sur place à la mi-journée, devait tenir un point de presse dans l'après-midi.

Les gendarmes ont bouclé un quartier situé à la sortie de Saint-Paul-Trois-Châteaux, dans le sud de la Drôme, à environ un kilomètre de l'endroit où le corps de la mère a été retrouvé lundi, selon une journaliste de l'AFP sur place.

D'après France Bleu Drôme Ardèche, les corps des enfants ont été découverts dans la voiture du père, une Volkswagen Touran noire, stationnée sur un parking.

Plusieurs véhicules de pompiers et un important déploiement de gendarmerie étaient visibles dans la matinée et des banderoles jaunes interdisant l'accès au public ont été déployées jusque dans les vignes.

Des techniciens de la police scientifique, habillés de blanc, sont sortis d'une vieille maison de pierre cachée à la vue de la presse. Une trentaine d'habitants du quartier se sont massés à proximité.

Un corbillard est arrivé dans la zone sécurisée peu après 15H00. Le père de l'homme recherché, portant une minerve, a suivi les gendarmes. Présent depuis plusieurs heures, il ne cessait de les interroger pour avoir des nouvelles de son fils, sans obtenir de réponse. Il refusait de parler avec les nombreux journalistes présents.

Violences

Violences

En instance de séparation, la mère âgée de 29 ans avait été retrouvée lundi en fin d'après-midi dans une mare de sang au domicile de sa propre mère, chez qui elle s'était installée.

"Elle a été tuée à l'arme blanche. Il s'agit a priori d'un couteau, mais l'autopsie prévue dans l'après-midi devra le déterminer", a indiqué un magistrat du parquet.

Âgé de 43 ans, le père, pour qui il s'agissait d'un second mariage selon des sources sur place, était porté disparu depuis, ainsi que les trois enfants. Le parquet jugeait mardi matin "probable" qu'il soit parti avec les enfants.

Un avis de recherche de la gendarmerie, publié lundi soir sur le site internet de la mairie de Saint-Paul-Trois-Châteaux, livrait l'identité et trois photos du père, de face et de profil, ainsi que le numéro d'immatriculation de son véhicule.

Selon une source proche du dossier, la mère avait déjà subi des violences de la part de son compagnon. Elle avait successivement déménagé à Montélimar, puis à Orange, dans le Vaucluse, avant de rentrer à Saint-Paul-Trois-Châteaux pour scolariser les enfants.

Craignant pour sa sécurité, la jeune femme avait préféré emménager chez sa mère, installée depuis longtemps dans la commune, de même que plusieurs membres de la famille. Il s'agit d'un quartier composé de barres HLM et de pavillons, en lisère de vignes.

Le père vivait au domicile conjugal, également situé dans cette petite ville qui jouxte le complexe nucléaire du Tricastin.

Une voisine interrogée par l'AFP, l'a décrit comme un homme qui "n'était pas bien dans sa tête", alors que "les enfants étaient adorables".

L'enquête ouverte lundi soir pour homicide volontaire a été confiée aux gendarmes de la section de recherches de Grenoble et du groupement de la Drôme.

Fin mai près de Lyon, un Britannique de 48 ans avait avoué avoir égorgé chez lui ses deux enfants, une fillette de cinq ans et un garçon de dix ans, dans un contexte de divorce conflictuel.


Dépêche

Mardi 25 Juin 2013 - 17:22



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter