Liban: le chef du Hezbollah accuse l’Europe de servir les intérêts d’Israël

Au Liban, le chef du Hezbollah s'est exprimé à la télévision, hier mercredi 24 juillet au soir. Hassan Nasrallah estime que la décision de l'Union européenne d'inscrire la branche armée du mouvement chiite libanais sur sa liste des organisations terroristes la rendait « responsable » de toute attaque israélienne contre le Liban.



Le chef du Hezbollah Hassan Nasrallah lors d’un discours diffusé à la télévision libanaise, le 24 juillet 2013. REUTERS/Sharif Karim
Le chef du Hezbollah Hassan Nasrallah lors d’un discours diffusé à la télévision libanaise, le 24 juillet 2013. REUTERS/Sharif Karim
Hassan Nasrallah a affirmé ne pas avoir été surpris par la décision de l’Union européenne d’inscrire son parti sur la liste des organisations terroristes. Pour le chef du Hezbollah, la mesure prise par les Vingt-Huit est le résultat de pressions israéliennes et américaines. Elle n’est justifiée par aucune preuve concluante sur l’implication de son parti dans les actes qui lui sont attribués.
Il a ajouté que cette décision est en contradiction avec les valeurs défendues par l’Europe et porte atteinte à ses intérêts. En revanche, elle sert ceux d’Israël.
Hassan Nasrallah a minimisé l’importance et l’impact des sanctions adoptées par l’Union européenne. La valeur de cette décision est, selon lui, morale et politique. Il a néanmoins accusé les Vingt-Huit d’avoir assuré une couverture internationale à Israël pour attaquer le Liban sous prétexte de combattre une organisation terroriste. Ces pays seront donc complices d’Israël dans toute prochaine guerre, a ajouté le chef du Hezbollah.
Hassan Nasrallah a enfin assuré que les sanctions ne feront pas fléchir son parti et a invité les pays européens à revenir sur leur décision qui est dirigée contre le peuple et le gouvernement libanais.

Source : Rfi.fr

Dépéche

Jeudi 25 Juillet 2013 - 12:35



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter