Liberté de la presse : «le Sénégal en régression»

L’Union des journalistes de l’Afrique de l’Ouest (UJAO) sonne l’alerte sur la situation alarmante de la presse dans la sous région. Déplorant cette situation elle indique que «le Cap vert et le Mali sont des pays relativement stables en matière de liberté de la presse alors que des pays réputés avancés en matière de liberté de la presse comme le Sénégal ont enregistré une régression inattendue».



Des quotidiens d'informations sénégalais (Photos:blogsimages.skynet.be)
Des quotidiens d'informations sénégalais (Photos:blogsimages.skynet.be)
L’Union des journalistes de l’Afrique de l’Ouest (UJAO) évoque les arrestations, le passage à tabac de plusieurs journalistes et le saccage de rédactions au Sénégal. En effet, répression, censure, arrestations et agressions physiques contre des journalistes et saccages de Rédactions ont marqué l’année 2008 et le début de l’année 2009 déclare UJAO dans un communiqué parvenu à la rédaction de Pressafrik.com

«Médias, dialogue et compréhension mutuelle» est le thème de la Journée mondiale de la liberté de la presse célébrée ce 3 mai 2009. Cette organisation qui regroupe les journalistes de l’Afrique de l’ouest appelle une nouvelle fois au dialogue entre les Pouvoirs publics et les Medias.

Dans sa déclaration, l’UJAO soutient que la journée mondiale de la liberté de presse 2009 est une occasion pour réfléchir sur la manière dont la presse libre et les journalistes peuvent aider au dialogue entre les différentes couches de la société et entre eux et les pouvoirs publics.

Les médias en Afrique ne peuvent participer pleinement au développement économique et social et à la promotion de la paix que si les journalistes et les professionnels des médias bénéficient d’un environnement favorable et de meilleures conditions de travail, selon le communiqué.


Ndéye Maty Diagne (stagiaire)

Lundi 4 Mai 2009 - 11:15



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter