Libye: des combats de plus en plus meurtriers à Benghazi

Le bilan continue de s’élever dans l’est de la Libye. Selon le ministère de la Santé, on compterait désormais 75 morts et environ 140 blessés dans des affrontements à Benghazi entre les forces d’un général à la retraite et des milices islamistes.



Le général Haftar, lors d'une conférence de presse à Abyar, à l'est de Benghazi, le 17 mai 2014. REUTERS/Esam Omran Al-Fetori
Le général Haftar, lors d'une conférence de presse à Abyar, à l'est de Benghazi, le 17 mai 2014. REUTERS/Esam Omran Al-Fetori

Samedi, les autorités de Tripoli ont qualifié l’opération menée à Benghazi par un ancien général de « coup d'Etat ». Une zone d’exclusion aérienne a été déclarée au-dessus de la ville.

Pourtant, beaucoup se demandent comment l’armée nationale pourrait mettre en oeuvre cette annonce. Dans la journée de samedi, les forces du général Haftar ont demandé aux habitants de trois quartiers de l’ouest de Benghazi de quitter les lieux. Ces quartiers sont connus pour abriter de nombreuses milices islamistes, contre lesquelles les hommes du général Haftar ont lancé l’assaut dès vendredi matin.

« Purger » Benghazi

Cette force se présente comme « l’armée nationale » et déclare vouloir « purger » Benghazi des groupes terroristes. Selon Haftar, le gouvernement et le Parlement de Tripoli n’ont eux « aucune légitimité » puisqu’ils ont échoué à garantir la sécurité. Un point de vue que beaucoup partagent dans l’Est libyen.

Même s’ils ne reconnaissent pas la légimité de Haftar, de nombreux habitants appellent de leurs voeux une telle opération depuis longtemps. En attendant, des tentatives de dialogue entre les deux camps, qui estiment chacun être légitime, ont jusqu’à présent échoué.

Source : Rfi.fr
 



Lundi 19 Mai 2014 - 11:40



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter