Libye: un membre du CICR assassiné à Syrte

En Libye, un représentant suisse du Comité international de la Croix-Rouge (CICR) a été tué, mercredi, par des hommes armés. Ils ont intercepté sa voiture alors qu'il effectuait une mission à Syrte. Une attaque qui n’a pas été revendiquée, mais tous les regards se tournent vers les jihadistes. Alors que le CICR a annoncé, ce jeudi, un gel temporaire de ses opérations dans le pays.



Une vue aérienne la ville de Syrte, le 7 octobre 2011 en Libye. John Cantlie/Getty Images
Une vue aérienne la ville de Syrte, le 7 octobre 2011 en Libye. John Cantlie/Getty Images

Mercredi à la mi-journée, la voiture d’un représentant du CICR a été interceptée par des hommes armés alors qu'il était en mission dans la ville de Syrte. Michael Greub, 42 ans, a été assassiné indique un communiqué du Comité international de la Croix-Rouge qui dénonce « un acte odieux ».

L'humanitaire sortait tout juste d'une réunion avec deux de ses collègues qui n'ont pas été tués. Ce ressortissant suisse travaillait depuis plus de sept ans pour le CICR avec des missions en Irak, au Soudan, au Yémen et il était en poste dans la ville voisine de Misrata depuis mars dernier.

Ansar al-Charia montré du doigt

Il n’y a pas encore eu de revendication, mais, depuis des mois, les assassinats ciblés ne sont jamais revendiqués en Libye. Pour autant, tous les regards se tournent vers les jihadistes libyens engagés dans des combats depuis la mi-mai à Benghazi contre le groupe armé de Khalifa Haftar.

A Benghazi, les locaux du CICR avaient déjà été visés en 2012 par des attaques, sans jamais faire de victimes. Cet assassinat, c'est aussi un symbole fort puisque Syrte est la ville de naissance du colonel Kadhafi, l'ancien bastion de ses partisans, et aujourd'hui l'une des villes où depuis des mois le mouvement jihadiste, Ansar al-Charia s'implante de plus en plus.
Source : Rfi.fr
 



Jeudi 5 Juin 2014 - 17:37



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter