Ligue 1 : pluie de buts à Lorient, Carrillo mène Monaco à la victoire et Angers coule

Soirée riche en buts sur les pelouses de Ligue 1. L'AS Monaco a fait le boulot à la maison face à Troyes (3-1), pendant que Lorient et Guingamp (4-3) ont offert un véritable récital offensif. Angers et Toulouse s'enfoncent eux dans la crise.



L’AS Monaco a imposé sa loi face à l’ESTAC en l’emportant 3-1 dans cette rencontre qui s’est avérée être tout sauf une formalité pour les Monégasques. Un match dans lequel Carrillo a fait étalage de ses qualités dans le jeu aérien. Après un centre de Lemar dévié par un défenseur rival, l’Argentin a bien mis la tête pour envoyer le ballon au fond des filets (25e). L’ancien de l’Estudiantes a signé son doublé, encore de la tête, sur un centre de Raggi cette fois (38e). Babacar Gueye a réduit la marque à dix minutes de la fin, avant que Kylian Mbappe ne vienne plier le match pour les Monégasques (90e). Dans l’attente du match de Saint-Etienne, le club du Rocher profite du match nul de Nice pour conforter sa place de dauphin du PSG, avec 8 points de plus que les Aiglons.

Côté Toulousain, la situation est bien moins réjouissante qu’à Monaco. Les supporters, qui ne semblent plus croire en leur équipe, ont même affiché des banderoles se moquant du club. Et le spectacle proposé par le TFC pendant la première période n’allait clairement pas permettre aux joueurs de Dominique Arribagé de se racheter auprès du public du Stadium. Au retour des vestiaires, c’est même le Gazélec qui a semblé plus dangereux et la sanction ne s’est pas faite attendre. Mayi profitait d’un cafouillage dans la surface pour expédier la balle au fond des buts depuis le point de pénalty (59e). Même si l’expulsion d’Issiaga Sylla (79e) a laissé les Corses en infériorité numérique, les Toulousains n’ont pas été en mesure de réagir... jusqu’à la fin du temps réglementaire et le but de Martin Braithwaite. Un match nul 1-1 qui n’arrange aucune des deux équipes, et surtout pas le TFC, qui pointe à 7 points du premier non-relégable.

Angers n’en finit plus de couler

Privé de joueurs comme Cheikh N’Doye, Romain Saïss ou Mangani, Angers a pris l’eau face à Montpellier (2-3). Dès le début de la rencontre, Kevin Bérigaud a profité d’un dégagement de la défense pour crucifier les Angevins, d’une frappe bien ajustée au ras du poteau (2e). Et le match allait vite tourner au cauchemar pour la formation de Stéphane Moulin, puisqu’après un bon centre de Roussillon, Yatabaré a parfaitement battu Petric (7e). La fête montpelliéraine n’était pas terminée, et sur un service de Boudebouz, Souleymane Camara a repris de la tête pour signer le troisième but de la soirée (34e). Arnold Bouka Moutou a pu réduire l’écart en deuxième période (64e), et Karanovic en faisait de même dans les arrêts de jeu. Les locaux se sont peut-être réveillés trop tard. Peu à peu, les Héraultais quittent le bas du tableau et grimpent jusqu’à la 14e marche du classement. De son côté, Angers enchaîne sur une quatrième défaite consécutive et continue de couler.

Ce derby breton était probablement le meilleur match de la soirée, avec des Lorientais et des Guingampais résolument tournés vers l’attaque. Le match avait démarré fort pour les troupes de Jocelyn Gourvennec. Pratiquement sur le coup d’envoi, Salibur a ouvert le score avec une frappe à l’entrée de la surface après une action menée par Benezet. Plus tard, Benjamin Jeannot, fraîchement entré en jeu à la place du blessé Moukandjo, trouvait le poteau. L’attaquant des Merlus semblait en forme, et alors que l’égalisation semblait proche, Salibur a doublé la mise sur une frappe déviée par Zargo Touré, face à laquelle le portier n’a rien pu faire (37e). Pas de quoi enfoncer Lorient, et Waris a détourné un tir de Cabot au fond des cages guingampaises (39e). Dès le retour des vestiaires, Jeannot a pu inscrire le but qu’il poursuivait tant (48e). Dans la foulée, Waris marquait son doublé et remettait les Lorientais devant après un excellent service de Guerreiro (49e) ! Nouveau retournement de situation avec l’égalisation de Jimmy Briand à l’heure de jeu. Derrière, les deux équipes ont eu des occasions, mais il a fallu attendre la toute fin de rencontre pour que Guerreiro offre les trois points à Lorient avec un superbe coup-franc en pleine lucarne. Lorient gagne enfin et remonte à la 12e position.

Source: Footmercato



Dimanche 21 Février 2016 - 09:27



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter