Ligue des Champions : Annoncé remplaçant, Ribéry doit-il craindre pour son statut au Bayern ?

Le Bayern Munich se déplace en Ukraine pour son huitième de finale à jouer contre le Shakhtar Donetsk, mardi (20h45). Un match supposé facile pour le club bavarois, mais qui marque un tournant pour Franck Ribéry : de retour de blessure, il pourrait goûter au banc, et ce, alors qu’il est capable de jouer. Son statut d’indispensable est en train de changer.



Alors que le PSG pleure ses blessés, Pep Guardiola  doit commencer à avoir mal à la tête pour composer son équipe titulaire contre le Shakhtar Donetsk, mardi soir, à Lviv. Si le Bayern Munich est privé de Philipp Lahm,Javi Martinez  et Thiago Alcantera, blessés de longue date, mais aussi deClaudio Pizarro, il a l’embarras du choix dans son effectif. Et pourrait même se permettre de laisser Franck Ribéry sur le banc. Le quatuor offensif Götze -Müller-Robben -Lewandowski  marche bien, et il s’annonce difficile pour le retraité international français de recupérer sa place de titulaire, au moins pour ce huitième de finale aller.

Depuis le début de la saison, il est aisé de constater une inversion des courbes entre Götze, buteur décisif en finale du mondial brésilien et Franck Ribéry, blessé, qui ne l’a pas joué. Car Götze, après avoir remporté la Coupe du monde, a aussi réussi le plus difficile : confirmer. Toujours gêné par des pépins physiques, Ribéry n’a débuté que trois rencontres sur la scène internationale. Mais cette fois-ci, Ribéry est apte à jouer.‘’Franck est avec nous. Il était blessé. Il a fait un bon match et maintenant, il est en bonne forme’’ a dit de lui Pep Guardiola. Mais pas assez pour être préféré à l’ancien joueur du Borussia ?

  • Les stats de Götze et Ribéry cette saison en Ligue des champions
Götze - Ribéry face à face

Là où Ribéry était indispensable il y a quelques années, c’est désormais Götze qui semble impossible à bouger. Son intelligence tactique et sa faculté à se trouver au bon endroit au bon moment plait à Guardiola, qui voit le milieu polyvalent comme un talisman : le Bayern n’a jamais perdu en compétition officielle lorsqu’il a été titularisé cette saison. Sa confirmation a même poussé Shaqiri à quitter le club pour l’Inter Milan, face au manque de temps de jeu proposé.  Avec 12 buts en 27 matches, Götze est déjà tout proche de battre les 15 buts marqués lors de sa première saison sous les ordres de Pep Guardiola.

Pep Guardiola will von Mario Götze noch viel mehr sehen
Pep Guardiola will von Mario Götze noch viel mehr sehen - AFP

Et s’il est en train de prendre le meilleur sur son partenaire, il n’en reste pas moins un ami, si on en croit ses propos dans l’Équipe : ‘’Que ce soit sur ou en dehors du terrain, Franck et moi nous nous entendons à merveille. C’est quelqu’un que j’apprécie particulièrement. Pour moi, c’est un joueur hors du commun et je m’inspire de ce qu’il fait. Il a constamment faim et, alors qu’il a déjà tout gagné, il ne montre pas le moindre signe de lassitude.’’

Avec une année 2014 à oublier en raison des blessures multiples, Ribéry espère se relancer pour de bon. Si la composition d’équipe n’a encore rien d’officiel, l’ancien Marseillais devrait commencer sur le banc contre le Shakhtar, vierge de toute victoire contre un club allemand (2 nuls, 4 défaites). Ce n’est pas ce mardi soir que la saison de Ribéry se joue, mais il devra être, dans les semaines à venir, des plus performants pour récupérer sa place de titulaire.


eurosport

Mardi 17 Février 2015 - 13:16



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter