Ligue des Champions - L'Atletico étouffe la Juventus

L'Atlético Madrid s'est imposé 1-0 face à une Juventus Turin une nouvelle fois limitée sur la scène européenne. Dans un match d'une grande intensité mais pauvre en occasion, les joueurs de Diego Simeone ont assuré l'essentiel pour se relancer dans ce groupe A où les quatre équipes sont à égalité après la victoire de Malmö sur Olympiakos.



Dès l'entame de match, le décor est planté avec un Atletico Madrid qui presse très haut face à une équipe de la Juventus très disciplinée et surtout pas impressionnée. Pas impressionnante non plus. Finalement, la première période est un long round d'obsevravtion où chacun cherche à marquer son territoire mais sans se créer de réelles occasions. L'intensité est pourtant au rendez-vous. Bonucci écope d'un carton jaune pour un coup de coude. La Juventus ne compte pas se laisser marcher sur les pieds. La première situation chaude est madrilène et arrive après 20 minutes de jeu mais Mandzukic n'arrive pas à remettre dans l'axe. Le même Mandzukic oblige Buffon à rester concentré sur une frappe lointaine. Rien de bien dangereux toutefois. Pogba tente bien de réagir peu après la demi-heure de jeu mais sa frappe manque le cadre. Après 45 minutes, force est de reconnaître que ce choc ne tient pas ses promesses.

La main de Caceres, le pied de Turan

Le début de seconde période est à l'image de sa devancière. Insipide malgré l'intensité. Il faut attendre quasiment l'heure de jeu pour connaître un premier vrai frisson. Sur un centre à ras de terre de Turan, Lichtsteiner dévie sur la main de Caceres. Premièrement, l'Uruguayen est à deux doigts de tromper son propre gardien mais Buffon sauve. Deuxièmement, Monsieur Brych ne siffle pas le penalty évident. Double coup dur pour les Colchoneros qui voient entrer Griezmann.
Finalement c'est du même Turan que viendra la lumière. Le milieu de l'Atletico est à l'affut sur un centre de Juanfran et trompe Buffon du droit. Le portier italien n'avait plus encaissé de but depuis celui de Diego Godin lors de la Coupe du Monde. Une éternité ou presque. Battus en ouverture face à l'Olympiakos, les joueurs de Diego Simeone s'accrochent à cette victoire précieuse face au prétendu ogre du groupe qui montre une nouvelle fois ses limites sur la scène européenne. Avec la victoire de Malmö sur l'Olympiakos, les quatre équipes sont à égalité avec trois points après deux journées dans ce groupe A. Le suspense est total.

FRANCETV sport

Mercredi 1 Octobre 2014 - 23:26



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter