Ligue des Champions : l’équipe type des 8es de finale retour

Les huitièmes de finale retour de la Ligue des Champions se sont achevés hier. Des buts, de l'émotion, des surprises, la compétition européenne a encore enchanté les spectateurs. Voici le onze type tiré de ces confrontations.



Thiago SIlva et David Luiz, les deux héros du PSG
Thiago SIlva et David Luiz, les deux héros du PSG

 Hart (Manchester City) : une performance de niveau international. Si Manchester City n’a encaissé qu’un but, il le doit uniquement à son gardien, auteur de 10 arrêts ! Battu par Rakitic d’un lob subtil, il a dégoûté Messi, Neymar et Suarez à coups de parades et de duels gagnés. Lui méritait de passer en quart...

- Marquinhos (PSG) : latéral droit de fortune, il est en train de s’affirmer comme une future référence au poste. On peut le penser au regard de sa prestation impeccable à Chelsea face à un Hazard pourtant en jambes. Non seulement il a parfaitement contenu le Belge, mais il s’est également avéré précieux dans ses relances, toujours réfléchies et appliquées.

- Thiago Silva (PSG) : tout a déjà été dit sur son match à Chelsea. Impérial durant tout le match, il a concédé un penalty malheureux en prolongation avant de délivrer son équipe d’un coup de tête lobé qui a fait chavirer la France entière.

- David Luiz (PSG) : un match d’anthologie face à son ancien club, avec un duel très musclé avec Diego Costa. Evidemment, on retient son but, un missile de la tête sous la barre de Courtois, qui a permis au PSG de rester en vie.

- Jordi Alba (Barcelone) : une vraie pile électrique. D’abord au duel avec Nasri, qu’il a considérablement énervé, il a vite pris le dessus et enchaîné les montées. Avec Navas, il a eu plus de travail dont il s’est acquitté avec facilité, à l’image d’un retour supersonique sur le rapide ailier espagnol.

- Marco Verratti (PSG) : un match exceptionnel face à Chelsea, où son talent, son culot et sa technique ont laissé coi les Anglais. Véritable patron du jeu parisien, dont il impose le rythme, il a été tout simplement énorme dans la détermination, et a réalisé plusieurs sorties de balle de classe mondiale.

- Hector Herrera (FC Porto) : il a définitivement éteint les espoirs du FC Bâle en inscrivant le deuxième but de Porto d’une belle frappe enroulée. Impliqué sur un autre but, le milieu mexicain a livré un match complet. Un rouage essentiel du club portugais.

- Yacine Brahimi (FC Porto) : l’homme fort du succès de Porto contre le FC Bâle, avec un but, une passe décisive et une activité de tous les instants. Il confirme son excellente première partie de saison et s’impose comme le danger principal de son équipe en vue du quart de finale.

- Franck Ribéry (Bayern Munich) : dans le festival offensif réalisé par le Bayern Munich face au Shakhtar Donetsk, il a été prépondérant. Malgré les fautes à répétition de Douglas Costa, il a réussi à garder son calme et a participé pleinement aux buts de son équipe. C’est lui qui a obtenu la meilleure note attribuée par nos correspondants allemands.

- Carlos Tévez (Juventus Turin) : il a éliminé le Borussia Dortmund presque à lui seul. D’abord avec une frappe pure et soudaine, puis en adressant un caviar à Morata avant d’enfoncer le clou avec une nouvelle frappe qui trompait Weidenfeller. Une prestation de haut niveau donc, avec une multitude d’appels, de dribbles et de situations bien gérées.

- Lionel Messi (Barcelone) : Joe Hart l’a privé d’un but, mais ce n’est même pas si grave tant le génie argentin a éclaboussé la rencontre face à Manchester City de sa classe. Motivé et en pleine forme, il a touché énormément de ballons, a déclenché toutes les offensives catalanes, a ridiculisé Milner et Fernandinho avec des petits ponts et a délivré des caviars avec une régularité affolante.


Footmercato

Dimanche 22 Mars 2015 - 13:18



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter