Lutte contre la cybercriminalité: Le Sénégal au premier rang

Le Sénégal veut se doter de moyens efficaces pour lutter contre la cybercriminalité. C’est ce qu’a déclaré ce matin, le ministre des Postes et des Télécommunications, lors de la cérémonie d’ouverture d’un panel dédié à ce fléau.



Lutte contre la cybercriminalité: Le Sénégal au premier rang
«Cette rencontre intervient un an après que le Sénégal et le royaume des Pays-Bas ont lancé à la Haye, une initiative internationale sur la sensibilisation des Etats et des différents acteurs sur la question de la cybersécurité », a déclaré Yaya Abdoul Kane.

Selon lui, cette plateforme est venue à son heure puisqu’elle peut permettre de doter les pays africains et les experts, d’espace «pour échanger sur les expériences réussies et les bonnes pratiques en matière de cybersécurité. Nous pensons, après cette réflexion, pouvoir avoir des éléments sur lesquelles nous allons pouvoir nous baser pour affiner notre stratégie nationale sur la cybersécurité», révèle-t-il.

Pour avoir de bons résultats dans cette lutte, le Sénégal compte prendre les devants. Et c’est dans ce sens, informe le ministre des Postes et des Télécommunications,  que « la formation des magistrats, mais également la création au niveau de la Police d’une brigade spécialisée en cybersécurité», a commencé.

Mais notre pays ne compte pas en rester là puisque : «qu’il est aujourd’hui opportun de renforcer ce dispositif et d’arriver à avoir une stratégie nationale sur la cybersécurité, mais aussi d’arriver à l’harmonisation d’un cadre juridique et règlementaire au niveau sous régional, voir international, pour une meilleure prise en charge de la question», conclut-il.

Ousmane Demba Kane

Mardi 12 Avril 2016 - 15:52




1.Posté par Mor Talla le 25/08/2016 16:38
D’accord, on vous le concède : le Sénégal est au premier rang dans la lutte contre la cybercriminalité.

Mais je n’arrive pas à trouver un site Internet au Sénégal pour poser mon problème. En effet, je viens d’être victime sur Internet le Sénégal, la Côte d’Ivoire et un troisième pays de la sous-région. J’ai cherché sur Internet pour saisir les organes de lutte du Sénégal et je ne parviens pas à savoir à qui m’adresser par téléphone ou par Internet. Pour la Côte d’Ivoire, j’ai pu trouver le site de la Plateforme de Lutte Contre la Criminalité, j’ai discuté au téléphone avec un de leurs agents et j’ai envoyé ma doléance sur Internet avec des documents joints. J'ai reçu une réponse pour m'indiquer une voie à suivre. Je n’ai pas pu avoir cela pour le Sénégal. Alors, continuons toujours à penser que nous sommes les premiers partout.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter