Macky Sall-hommes politiques : «Nous ne tolérerons pas certains types de discours»

Que les hommes politiques se le tiennent pour dit, le président de la République, Macky Sall ne tolérera plus que certains hommes politiques se servent de la question du terrorisme à des fins politiciennes. C’est la mise en garde qu’il a tenu cet après-midi, lors du lancement de la deuxième édition du Forum de Dakar sur la paix et la sécurité.



Macky Sall-hommes politiques : «Nous ne tolérerons pas certains types de discours»
«Il faut développer un discours philosophique et théologique, et développer la formation des imams dans le sens d’un Islam tolérant, puisque c’est ce modèle d’Islam que nous avons pratiqué depuis que l’Islam est entré en Afrique de l’Ouest», a déclaré Macky Sall qui s’exprimait sur les moyens de lutter contre le terrorisme. Cette lutte passe, selon lui, par la formation des imams dont certains d’entre eux tiennent un discours qui pouvaient prêter à confusion, et pousser certains jeunes à la dérive.
 
Le chef de l’Etat a aussi mis en garde contre ce qu’il considère comme une nouvelle pratique de l’Islam inconnue de nos sociétés  de nos traditions et coutumes : «Nous ne saurions accepter chez nous, qu’on vienne nous imposer une autre forme de religion qu’on n’a pas connu », a-t-il déclaré.
 
Selon lui, c’est toute la société qui doit lutter contre ces faits en ne laissant pas simplement la latitude à l’Etat de mener ce combat : «C’est une question qui interpelle la société toute entière, ce n’est pas simplement l’affaire des Etats. Lorsqu’on voit des ports de voiles intégrales dans nos sociétés, alors que cela ne correspond ni à notre culture, ni à nos traditions, ni même à notre conception de l’Islam, nous devons avoir le courage de combattre cette forme excessive de nous imposer une manière d’être, de la même façon qu’on doit refuser d’autres modèles qui nous viennent de je ne sais d’où, simplement parce que nous sommes pauvres», a-t-il fustigé.
 
Macky Sall a aussi mis en garde contre les discours des hommes politiques qui tentent de profiter des arrestations des imams pour tenir un discours irresponsable à ses yeux : «nos sociétés civiles doivent être à la pointe de ce combat. Nos hommes politiques doivent assumer pleinement aussi et, à la lumière du jour, la lutte contre les terroristes».
 
S’adressant aux hommes politiques, le Président tape sur la table et avertit : «Nous venons d’arrêter des imams au Sénégal. J’ai entendu des hommes politiques essayer de faire le lien. Je leur demande de faire très attention », martèle-t-il. Et de continuer : «la lutte contre le terrorisme ne saurait tolérer ce genre d’écart, parce que c’est une question de sécurité nationale. Il s’agit de la sécurité des personnes et des biens. Nous ne saurons tolérer ce genre de discours et tout le monde doit le savoir», a-t-il averti.
 

Ousmane Demba Kane

Lundi 9 Novembre 2015 - 19:02



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter