Macky Sall sur l'incarcération de Karim Wade: "je ne suis animé d’aucun esprit revanchard"



Macky Sall sur l'incarcération de Karim Wade: "je ne suis animé d’aucun esprit revanchard"
Les libéraux ainsi que d’autres observateurs ont commenté l’incarcération de Karim Wade comme une volonté de Macky Sall de se venger du fils de l’ex-président Abdoulaye Wade pour l’avoir poussé à la démission de la tête de l’Assemblée nationale. Ces déclarations ne semblent pas plaire au chef de l’Etat. Lors de sa visite au Daaka de Médina Gounass (+400km de Dakar au sud) qui est une retraite spirituelle, Macky Sall a réagi pour estomper ces allégations. «Je ne suis animé d’aucun esprit de vengeance», a-t-il déclaré. Et de marteler : «contrairement à ce que certains disent, je ne suis pas élu pour me venger de personne et je ne suis animé d’aucun esprit revanchard. On doit lutter contre l’impunité car un pays ne peut se développer sans une bonne gouvernance, une gestion transparente des deniers publics».
 
Le président de la République a tenu à faire comprendre qu’il n’est plus question que des gens dilapident des ressources du pays sans que rien ne leur arrive. Il a insisté pour un langage de vérité dans le jeu politique. «Vous savez il y a beaucoup de bruits dans le monde politique. Il faut que les gens disent la vérité car celle-ci ne rime pas avec le mensonge», a souligné Macky Sall.
 
Profitant de la réunion du conseil des ministres délocalisée à Kolda, le chef de l’Etat a fait un détour à Médina Gounass pour honorer de sa présence la 73e édition du Daaka. Cet évènement religieux est un moment de retraite spirituelle pour des érudits qui viennent  différents coins du Sénégal et des pays limitrophes.

Jean Louis DJIBA

Lundi 22 Avril 2013 - 11:27




1.Posté par NAMANI le 22/04/2013 16:17
POURTANT ABDOU MBOW FAIT PARTI DES GENS QUI DOIVENT DE L'ARGENT AU FNPJ?

2.Posté par Niit le 07/03/2014 13:54
L’APR marche au pas de charge sur les traces du PDS.

Le Parti démocratique sénégalais avait habitué les sénégalais à des schémas de liquidation politiciens caractérisés par l’instrumentalisation de jeunes médiocres, insérés à des stations de commandement pour percevoir indûment des ressources, afin de dérouler un plan média planifié pour diaboliser certains responsables libéraux.

L’Alliance pour la République prend aujourd’hui le relais. Disons, Macky renoue avec ses pratiques très sales et écœurantes. Les sorties intempestives de M. Mame Mbaye Niang, président du Conseil de surveillance de la Haute autorité de l’Aéroport, cadrent parfaitement avec le portrait-robot que nous avons dressé des jeunes politiciens taillables et corvéables à merci. Personne ne peut attester de sa capacité à assumer correctement les fonctions de président du Conseil de surveillance de la Haute autorité de l’aéroport. Il est important de rappeler que le procédé politicien, employé pour créer et entretenir une atmosphère artificielle de dualité entre des autorités administratives, est maladroit et renseigne ouvertement d’une incapacité à transcender les égotismes.

Nous avons manqué de discernement en défendant aveuglément Macky Sall dont le discours sur la rupture n’emballe plus personne. Esseulé, il se cherche des coupables pour mourir à sa place. C’est un salopard politique, un menteur qui aime s’entourer de médiocres pour camoufler ses limites intellectuelles ainsi que sa misère morale.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter