Madagascar: l'ex-ministre des Finances Razafindravonona jugé pour favoritisme

Le dossier est traité depuis sept mois par le Bianco, le Bureau indépendant anti-corruption. L'ancien ministre des Finances et du Budget, Jean Razafindravonona a été déféré devant la chaîne pénale anti-corruption, lundi 8 août. Par expérience, l'ancien ministre ne risque pas grand-chose. La majorité des affaires présentées par le bureau anti-corruption à la chaîne pénale n'aboutissent pas à des condamnations.



Jean Razafindravonona, ancien ministre des Finances, a été dénoncé par d'anciens collaborateurs. Selon Tsiry Razafimandimby, du cabinet du directeur général du Bianco, l'ancien ministre a favorisé des transferts de postes au sein de son ministère, tandis que d'autres agents ont été mutés à des postes moins intéressants, créant ainsi des frustrations.
 
Pour le bureau anti-corruption, il s'agit d'une forme de favoritisme, voire de népotisme, qui se traduit au regard de la loi par un abus de fonction. Les procédures de recrutement n'auraient donc pas été respectées. Si la presse nationale évoque des pots de vin, le Bianco se veut plus prudent, déclarant qu'il faut encore vérifier s'il s'agit de faits de corruption.
 
Jean Razafindravonona a été, entre autres, directeur de l'Institut national de la statistique, administrateur de la Banque centrale de Madagascar et ministre des Finances en 2014, succédant ainsi à Hery Rajaonarimampianina devenu président de la République. Contacté par téléphone, Jean Razafindravonona n'a pas répondu à nos questions.


Source: Rfi.fr


Mercredi 10 Août 2016 - 08:12



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter