Magal de Porokhane : la consécration de la piété et de la vertu.

Porokhane célèbre aujourd’hui la 65e édition du Magal de Mame Diarra Bousso. Cette occasion est, pour de nombreux musulmans et musulmanes, une opportunité pour se rappeler que la valeur, la vertu et la piété n’attendent point le nombre des années.



Elle n’a vécu que 33 ans, n’empêche, elle demeure une des référence de la Femme en terme de vertu, de piété. En effet, née en 1833 à Golléré, cette femme, mère de Cheikh Ahmadou Bamba, le fondateur du Mouridisme, de par ses qualités, est chantée aujourd’hui dans tout le Sénégal et au-delà.

On raconte que cette grande Dame, faisait, dès l’âge de 30 ans et ce jusqu’à sa disparition, chaque nuit, 8 rakkas pendant lesquels elle récitait tout le Coran.

Une autre de ses vertus, cette descendante du Prophète Mouhammad (PSL) ne s’est jamais plainte des dures conditions de la vie qui pourtant sévissaient dans cette partie du Saloum où elle séjournait avec son mari, Mame Mor Anta Saly, père de Serigne Touba.

Disparue en 1966, Sokhna Diarra, comme on l’appelle communément est chantée dans de nombreux poèmes et des milliers de personnes portent aujourd’hui son nom. 

Ousmane Demba Kane

Jeudi 11 Février 2016 - 10:26



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter