Mahammad Dionne : «Le PSE n’est pas un programme nouveau d’ajustement».

Le Programme Sénégal Emergent (Pse), n’est pas dicté par les institutions financières internationales. C’est en substance ce qu’a voulu expliquer le Premier ministre, Mahammad Boun Abdallah Dionne, répondant ainsi à Samir Amin qui avait soutenu le contraire.



Mahammad Dionne : «Le PSE n’est pas un programme nouveau d’ajustement».
«Le Plan Sénégal émergent (Pse) est d’abord la vision d’un homme d’Etat qui a parcouru le pays en trois ans pour s’enquérir des attentes et des espérances fortes des populations». Ce sont avec ces propos que Mahammad Boun Abdallah Dionne a ouvert son discours lors de l’Assemblée général du Codesria.

Selon lui, ce plan est inspiré «du développement endogène ; des développements récents des néo-structuralistes d’Asie, d’Amérique Latine, des travaux du professeur Carlos Lopes».

Fort de ses explications, le Premier ministre a répondu à Samir Amin, l’un des fondateurs du Codesria, tout en le ménageant : «Il ne s’agit pas d’un programme nouveau d’ajustement qui arrive et qui est imposé. Je ne vœux pas parler pour les autres, mais pour le Sénégal, son objectif majeur, c’est la transformation du Pays. Ce n’est pas un programme qui sort ex-nihilo de la part d’économistes du nord ou de Washington», a-t-il expliqué.

Ousmane Demba Kane

Mardi 9 Juin 2015 - 09:04



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter